France : le mythe républicain et démocratique

Par Romain Cro le16 décembre 2013
Par Romain Cro le 16 décembre 2013

 

La France est un pays dit républicain et démocratique, pays des droits de l’Homme, de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, nation ou chaque personne peut penser et s’exprimer librement. Voilà en quelques mots ce qu’est la France, du moins ce qu’elle est censé être.

tempsreel.nouvelobs.com
tempsreel.nouvelobs.com

En réalité, nous vivons dans un pays ou l’on ne peut s’exprimer librement, ou la démocratie n’est qu’une illusion, et ou quelques privilégiés se donnent le droit de dire ce qui est bon de faire ou non.

Le fantasme républicain commence avec la révolution française, dans nos livres d’histoire, l’on nous raconte une belle fable, qui nous explique que le peuple a vaincu la noblesse et a aboli ses privilèges. Que le petit paysan est devenu libre et qu’il a, depuis, une vie bien meilleure.

Hélas, si les privilèges de toutes une classe de l’époque ont bel et bien disparu, ce n’est qu’au profit de ceux d’une petite bourgeoisie et non du peuple. D’ailleurs, lorsqu’une grande partie de la population a pris conscience, que les nouveaux arrivants à la tête de l’Etat, aller gentiment déconstruire ce que fut la France durant plus d’un millénaire, les élites autoproclamés ont simplement fait massacrer ceux qui voulait protéger leur culture.

Les historiens estiment qu’environ un cinquième de la population du pays fut massacrée à cette période. C’est dire si ce qu’on nomme aujourd’hui, comme étant la libération du peuple, n’est, en réalité, que le premier mensonge du mythe républicain.

Les « droits de l’Homme » sont aussi une belle histoire, certes ils ont relevés, à un certain point, le niveau de vie des français, mais ils ont surtout servi à asservir d’autre populations, à détruire la culture de plusieurs peuples, et encore aujourd’hui, ceux qui s’en servent comme excuse, ne font qu’instaurer la désolation et le malheur partout ou ils passent. Il faut comprendre que les droits de l’Homme ne sont qu’un prétexte utilisé par une certaine classe, pour imposer une idéologie, souvent en totale opposition avec les valeurs défendu par certaines cultures à travers le monde.

Les « droits de l’Homme » sont une armes de destruction massive, qui profite au défenseur d’une pensée unique et mondialiste, voué à détruire la diversité culturelle mondiale.

Pour ce qui est de la démocratie, elle est en réalité inexistante  en France, du moins, elle n’est pas réelle, elle n’est en rien représentative des opinions politiques du peuple. Si tel était le cas, nous n’aurions pas, depuis 40 ans, les mêmes partis au pouvoir, et depuis la création de l’Union Européenne, le peuple de France a encore moins la possibilité de donner son avis et d’être entendu.

Reste l’illusion de la liberté de penser, si vous sortez de la propagande officielle, certes vous ne finissez pas en prison, ou pendu, mais l’on vous tombera dessus, et il vous sera difficile d’argumenter car personne ne vous en donnera la possibilité, telle est la réalité aujourd’hui en France. Il n’y a donc pas, concrètement de liberté de penser, et encore moins de s’exprimer. Seule les personnes qui alimente la doctrine républicaine peuvent s’exprimer, sans se faire détruire lâchement, par un système médiatique ultra verrouillé, et aux ordres.

Il y a peu, dans une émission de télévision, un journaliste a posé une question à un historien, il lui a demandé pourquoi en France, plus de 200 ans plus tard, on ne peut aborder concrètement le sujet de la Terreur. L’historien a répondu, que si un tel sujet était mit sur la place publique, et débattu, cela signerait l’éclatement pur et simple de la république.

Le jour ou le peuple de France prendra conscience que c’est en étudiant son passé, qu’il pourra prendre les bonnes décisions pour son avenir, alors tout changera vraiment.

Je précise que cet article n’est que le point de vue d’un amateur qui estime avoir le droit d’expliquer sa propre vision de l’actualité comme il la perçoit.

http://amateurpolitique.wordpress.com/2013/12/16/france-le-mythe-republicain-et-democratique/

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.