Général Bruno Dary : « La décision du chef de l’État a été de se déplacer pendant une semaine sur tous les champs de bataille »

Par le Général Bruno Dary

Le 28 octobre 2018

Boulevard Voltaire

 

Pour le Général Bruno Dary, cette polémique est inutile. Une opinion à prendre en compte car Bruno Dary est un Général qui compte toujours au sein, ou en dehors de l’Institution. //RO

 

 

© Pierre Duriot

 

Le général d’armée Bruno Dary, ancien gouverneur militaire de Paris et actuel président du Comité de la Flamme sous l’Arc de Triomphe, réagit au micro de Boulevard Voltaire au sujet de la polémique née autour des commémorations du 11 novembre.

Emmanuel Macron en a dit un peu plus sur la manière dont il souhaitait commémorer le 11 novembre. Ce ne sera pas vraiment un défilé militaire. Qu’avez-vous pensé de la décision du président de la République ?

La décision du chef de l’État a été de se déplacer pendant une semaine sur tous les champs de bataille. Cela ne s’est jamais fait.
La décision du chef de l’État a été d’inviter plus d’une centaine de chefs d’État qui viendront honorer le Soldat inconnu. Cela ne s’est jamais fait.
La décision du chef de l’État a été de mettre dans le dispositif militaire plus d’une centaine de drapeaux d’anciens combattants pour représenter le monde combattant. Non pas celui de la Grande Guerre, car il n’existe plus, mais les suivants. Cela, non plus, ne s’est jamais fait.
Le Soldat inconnu et ceux de 14 seront largement mis à l’honneur.

Sa décision de ne pas faire une commémoration trop militaire pour ne pas trop vexer les Allemands ne vous choque pas ?

Ceci n’est qu’une mauvaise interprétation ou le fait d’une mauvaise communication, je ne sais pas.
Le dispositif militaire en place sera le même que chaque année. En qualité de gouverneur militaire de Paris, j’ai déjà accueilli sur cette place Angela Merkel le 11 novembre 2009. Cela n’a posé aucun problème.

Lire la suite sur http://www.bvoltaire.fr

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

4 thoughts to “Général Bruno Dary : « La décision du chef de l’État a été de se déplacer pendant une semaine sur tous les champs de bataille »”

  1. @FAIVRE Louis; il n’y a nullement de polémique à dire une vérité. Mais certes cela ne serait pas convenable dans le contexte actuel où il faille toujours s’exprimer en « politiquement correct ».
    Votre intervention est claire et nul n’est besoin de vouloir la contester sauf, justement, à vouloir faire de la polémique.
    En tous cas je vous rejoins point par point. Et j’y rajouterai:
    « Qui sait si l’inconnu qui dort sous l’arche immense
    Mêlant sa gloire épique aux orgueils du passé
    N’est pas cet étranger devenu fils de France
    Non par le sang reçu mais par le sang versé. » *

  2. Sans vouloir polémiquer à l’infini sur ce choix de l’Élysée de faire plaisir à Madame Merkel, et in fine de réécrire l’histoire, le 11 novembre 1918 concrétise bien la victoire de la France et de ses alliés sur l’Allemagne et les empires centraux, au moins dans l’esprit des citoyens de l’époque. Je n’en veux pour preuves que cet épitaphe gravé dans la pierre dans la clairière de Retondes: « Ici, le 11 novembre 1918, succomba le criminel orgueil de l’empire allemand, vaincu par les peuples libres qu’il prétendait asservir ». Par ailleurs, dans les paroles de « la Madelon de la victoire », on chante bien entre autre: » Madelon , ah verse à boire, et chante avec les poilus, nous avons gagné la guerre, ah crois tu on les as eu, etc… ». Enfin sur la présence de Merkel à cette commémoration, on peut s’interroger. Il est curieux que les Allemands ne soient pas invités (à juste titre) aux cérémonies commémorant l le débarquement de Normandie, du moins sous Chirac et Sarkozy, et qu’ils soient invités aux commémorations du 11 novembre à Paris: quid des crimes de guerre de la Reichwehr en Belgique et en France pendant la campagne de 1914, crimes qui n’ont jamais vraiment été punis et qui préfiguraient les horreurs que la Wehrmacht a commises pendant la seconde guerre mondiale sur tous les théâtres d’opérations. Je pourrais en rajouter, mais je ne voudrais pas monopoliser la parole! Pour ceux que ça intéresse, je leur conseille la lecture des lettres des généraux Piquemal et Robinet, ainsi que celle de Mr Lacaille, président de la fédération Maginot.

  3. Ouais!!!!! Je préfère ne pas m’exprimer car mon commentaire risque de ne pas être « politiquement correct » tel celui de ce brave gégéne.

  4. On a connu le Général Dary plus combattif, comme tout le monde il commence à blanchir sous le harnois !

Les commentaires sont clos.