Il est indigne de jeter en pâture le Général Lecointre, nouveau CEMA

Régis Ollivier, le 24 juillet 2017

Le Colonel

 

 

© @TJL

 

 

Il ne vous a sans doute pas échappé qu’une calomnieuse campagne médiatique est actuellement orchestrée, principalement sur les réseaux sociaux, contre le nouveau CEMA, le Général Lecointre.


Je constate, horrifié, que cette campagne est reprise et amplifiée par certains militaires, mécontents sans doute du départ du général de Villiers dans les circonstances que l’on connait.


Les publications Le Colonel dénoncent vivement de tels agissements et ne s’y associeront aucunement.


Vous êtes vous posé la question de savoir à qui profite une fois de plus le crime.


Cette campagne ne peut qu’affaiblir l’Institution déjà fortement fragilisée par la « chose politique ». L’affaire du Rwanda est une affaire d’Etat qui doit se régler au niveau de l’Etat et donc au niveau politique.


Les militaires ne font qu’exécuter les ordres qu’ils reçoivent. Et lorsqu’ils reçoivent des ordres contradictoires de différents canaux politiques antagonistes, ça ne peut être que le bordel sur le terrain.


Il est primordial pour notre cohésion de se tenir à l’écart de cette affaire. Il est tout aussi méprisable de jeter en pâture notre nouveau CEMA.


Mes chers camarades, ne cherchons pas les bâtons pour nous faire battre et sachons faire preuve de discernement et de cohésion dans les moments difficiles que nous traversons.


Force et courage que diable. //RO

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

12 thoughts to “Il est indigne de jeter en pâture le Général Lecointre, nouveau CEMA”

  1. Cette question n’a plus rien à voir avec la politique intérieure française, mais relève bien d’une manipulation orchestrée depuis l’Afrique. A suivre…

  2. Tout a fait en phase avec vous Mon Colonel …..Il est bien évident que cette nomination est politique …Et après ?
    J’ai déjà dit que le chef, n’avait pas a prouver qu’il était le chef ! C’est naturel s’il en a la capacité !
    Croire et oser !

  3. Bonjour,

    Sur un autre blog, A toi l’honneur Corto, est développée une idée, une hypothèse, selon laquelle le problème, ce qui gratte un peu tout le monde ( pas que les militaires apparemment ) n’est point la séquence Macron versus de Villiers ni même le nouveau cema, ses qualités professionnelles et humaines, mais plutôt le fait que cela semble avoir été planifié depuis quelques temps.

    D’ailleurs le meilleur moyen de disqualifier la réprobation populaire à l’encontre de Macron eut été justement de faire en sorte qu’elle se mette à reprocher quoique ce soit au nouveau cema afin de la faire passer comme une contestation habituelle comme sont vécu celles des syndicats qui bloquent les services publiques de temps à autres: c’est à dire non constructive et juste une opposition pour s’opposer.

    Bref.

    Cordialement,
    Marcus Miller.

  4. Pour ce qui est de la presse, et des journalistes qui s’y commettent, l’indignité n’est qu’un pauvre mot, tant il va de soi que qu’il en est consubstantiel, et qu’il n’est nulle dignité à à se baigner dans la merde pour en porter l’odeur au nez de ses contemporains, fut-elle simplement le sous-produit de couleuvres avalées.

  5. Je suis entièrement d accord avec vous Régis
    J aimerais connaître votre position et avis concernant le Rwanda
    Merci d avance pour votre réponse
    FT

  6. Sur un autre blog, j’écrivais que comme Soldat le Général Lecointre avait accepté la mission des plus difficiles qu’on lui confiait, il a conscience de la difficulté et des risques, ce qui est le cœur du métier. Que ceux qui se disent aimer l’Armée et la France lui souhaitent bonne chance, il en a besoin.

  7. il m’est apparu à moi aussi ( sans avoir vraiment suivi ) que l’on jetait le nouveau CEMA en pature… rester calme et attendre… les journalistes sont de plus en plus minables.
    je viens de voir ce que vous avez mis dans le file  » infos » : le chef de la rédaction du JDD est il fou ? ca m’a sciée… on devrait le balancer dans une jungle quelconque ( sans meme un  » ennemi » en face ) et lui demander de  » trouver la sortie  » en 15 jours par ex…
    http://www.contre-info.com/pour-le-directeur-de-la-redaction-du-jdd-la-nation-na-pas-a-proteger-ses-soldats?utm_medium=social&utm_source=twitter

  8. Bonsoir. Le Gal Lecointre fut mon commandant d’unité, je fus l’un de ses trois chefs de section, le seul sous-off. Gabon et Rwanda en 1994 et Sarajevo en 1995. Il est un chef et un homme que j’ai extrêmement apprécié de part son courage, son humanité et son intelligence fine. Il est évident que sa nomination est « politique » ! Mais qu’est-ce qu’il ne l’est pas à ce niveau là ! De plus, connaissant l’homme, refuser ce poste aurait été pour lui comme déserter devant l’ennemi. En ce qui concerne le Rwanda, j’accuse les pseudos journalistes d’escrocs et de menteurs ! Ils étaient là ? Non, bien sûr ! Moi, oui ! A Sarajevo, bien sûr qu’il n’était pas obliger de participer physiquement à l’assaut ! Il l’a fait et bien lui en a pris car c’est lui qui l’a mené à terme une fois le lieutenant blessé ! Alors les « pisses-froid » qui le condamnent, devraient réfléchir à leurs propres capacités, à leur propre courage ! Selon sa formule, le « Capitaine  » Lecointre aurait élégamment dit : « Messieurs, sachez vous situer ».

  9. En peu de temps, ce petit monsieur qui se prend pour un président et qui s’octroie des qualités de chef, ne sait que déclencher la zizanie. C’est lamentable, mieux vaudrait s’unir.

  10. tout à fait d’accord
    laissons lui une chance .
    Ses ( erreurs de jeunesse – gloriole trop poussée-) sont du passé.
    A lui de prouver qu’il est devenu un chef

  11. tout à fait d’accord,

    laissons lui sa chance.
    Ses (erreurs de jeunesse- gloriole assez poussée – ), sont loin.

    A lui de prouver qu’il est un chef.

    De toute façon nous n’avons pas le choix, les carottes sont cuites, à nous à ne pas jouer à l’âne, sinon nous aurons que du son .

Les commentaires sont clos.