Immigration : trois généraux dénoncent « la capitulation de l’Etat »

by / on 4 mars 2016 

Médias-Presse-Info

 

 

Trois généraux, le général de corps d’armée Pierre Coursier, ancien gouverneur militaire de Lille, et les généraux Antoine Martinez et Jean du Verdier, ont adressé une lettre ce vendredi à l’Élysée, dans laquelle ils interpellent le président de la République sur sa «responsabilité» face à cette «zone de non-droit» qu’est ­devenue Calais.

«Vous ne pouvez pas vous dérober à vos devoirs», écrivent-ils à François Hollande.

«Le président de la République française, en vertu de l’article V de la Constitution de 1958, est “le garant de l’intégrité du territoire”. Sa responsabilité est donc engagée dès lors que des migrants illégaux entrent massivement en France, avec des points de fixation comme Calais et le Calaisis.»

Les trois généraux soulignent que cette partie du territoire est «abandonnée de facto par les autorités de la République» et s’indignent de «la situation existentielle désastreuse qui est faite aux habitants de cette région» qui vivent «dans la terreur des bandes mafieuses».

Les trois généraux dénoncent également l’arrestation du général Piquemal, qui «s’est rendu pacifiquement sur place pour constater cette capitulation de l’État».

«Par une ironie blessante, il a été arrêté au nom de l’ordre public alors que les migrants illégaux demeurent libres de leurs faits et gestes pendant ce temps. Vous devez, Monsieur le Président, prendre la mesure de l’indignation que ce paradoxe provoque dans le cœur de beaucoup de Français.»

Lire la suite sur http://www.medias-presse.info

 

Vous pouvez me suivre au quotidien sur Facebook Le Colonel Actualités

 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

3 thoughts to “Immigration : trois généraux dénoncent « la capitulation de l’Etat »”

  1. ils vont être sanctionnés eux aussi, comme le général PIQUEMAL?pour le peut à changer les textes, autant faire un tir groupé.

  2. Capitulation en rase campagne vous voulez dire !
    Il y a longtemps que ce président a baisser son pantalon devant ce genre de ennemi !

Les commentaires sont clos.