Inégalités: cette note qui fait craindre une révolution des salariés en France

Par Challenges.fr le 26.08.2017

 

 

La raison de cette inquiétude est odieuse, je cite : « Certes les ménages en « bénéficieraient », mais pas les actionnaires, les finances publiques et les grands groupes. » //RO

 

 

© Logo by Pierre Duriot

 

 

Dans une note de conjoncture, la banque Natixis alerte les investisseurs de la possibilité de voir les salariés se révolter face à des inégalités de plus en plus fortes.

Et si les salariés faisaient la révolution? Dans une note de conjoncture publiée vendredi, la banque Natixis alerte les investisseurs de la possibilité de voir les salariés se révolter face à des inégalités de plus en plus fortes. La filiale de BPCE liste notamment cinq raisons à cela: des inégalités des revenus toujours plus fortes, la déformation du partage des revenus en faveur des profits, la hausse de la pauvreté, la faible hausse du salaire réel depuis 2000 et la hausse de la pression fiscale.

Face à ce constat, Patrick Artus, auteur de l’étude et directeur de la recherche et des études de Natixis, s’inquiète des conséquences de cette éventuelle « révolution ». Il écrit notamment: « si les salariés se ‘révoltaient’, le choc inflationniste, et donc de taux d’intérêt, qui en résulterait aurait des effets très négatifs sur les détenteurs d’obligations, sur les États et les entreprises ».

 

Lire la suite sur https://www.challenges.fr

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

One thought to “Inégalités: cette note qui fait craindre une révolution des salariés en France”

  1. Facile aussi de lancer une note informative pour créer une panique et inciter justement à ce que cela devienne une réalité pour favoriser la vente par les actionnaires et le rachat bas coût par les super-puissants. Je ne tremble pas devant un tel billet.

Les commentaires sont clos.