« J’accuse »

Publié le 28 octobre 2016, par Nicole Touati
Experte en sureté et sécurité anti crime et anti terrorisme


 

La grande injustice de l’Affaire Dreyfus est restée marquée dans l’histoire mais que se serait-il passé si Emile Zola n’ était pas intervenu? Probablement, il aurait fini sa vie au bagne en Guyane.

Dois-je rappeler que tous, presse, public, autorités avaient oublié les doutes qui subsistaient, même Clémenceau et Jean Jaurès regrettaient que la peine de mort n’ait été appliquée.

Ce n’est que grâce à “J’accuse” d’ Emile Zola qui a osé défier tout le système et qui est d’une beauté extraordinaire non seulement pour le contenu mais pour l’exemple qu’il représente: celui de ne pas se taire devant une injustice.

Récemment, nous avons tous assisté à une autre injustice, peut-être plus grande encore de celle de l’Affaire Dreyfus et c’est celle qui a été subie par le Général Bertrand Soubelet.

Je ne retournerai pas sur les détails que tout le monde connait mais je me pose une question: pourquoi aucun intellectuel n’est intervenu en sa défense?

A notre époque, pourtant comblée d’intellectuels, comment se fait-il qu’aucun d’entre eux n’a osé, comme l’a fait Emile Zola, se rebeller et intervenir? Serait-ce que la conscience ne dérange plus personne? La mienne par contre est perturbée quand je pense à cet homme qui a dédié sa vie à la France et qui a été écarté comme un objet inutile, voire perturbateur car il avait osé reporter des vérités que personne ne voulait entendre et qu’il fallait taire à tout prix!

Les faits d’aujourd’hui, avec nos policiers qui grondent et qui sont contraints de descendre dans les rues pour se faire entendre, ne font que confirmer les vérités du général Soubelet.

Lui, il ne pouvait pas descendre dans la rue, il a écrit un livre pour se faire entendre mais sa voix a hurlé dans le désert. Les français l’ont lu puis sont passés à autre chose, bien sûr, vous comprenez chacun a tant de soucis dans la vie, on n’a pas le temps!

Et comme disait Albert Einstein :

« Le monde est dangereux non pas tant à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire »

 

Je voudrais seulement espérer qu’un jour, pas trop lointain, Soubelet reçoive les honneurs qu’il mérite.

 


Nicole Touati


Lire la suite sur https://www.linkedin.com

 

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

3 thoughts to “« J’accuse »”

  1. pour l’affaire Dreyfus , ce qui m’interpelle un peu c’est que:

    Tous les documents à charge ont mystérieusement disparu des scellés depuis fort longtemps ,
    et il ne reste plus que le fameux document le moins compromettant , c’est à dire le « faux en écriture  »
    toute révision , ou analyse critique et historique du procès est impossible

  2. BIEN VU ROUSSEL…Entièrement en phase avec vous ! Il semblerait que nos intellectuels ainsi que beaucoup d’autres n’aient plus ce qu’il faudrait dans le pantalon !

  3. Merci pour cette intervention méritée pour l’Officier général qui a eu le courage et la loyauté de dire la vérité. Peu d’empressement pour apporter un soutien, du côté de ses pairs au contraire, comme dans les couloirs du Vatican, on attend avec impatience la chute de ceux qui encombre le chemin de la carrière. Idem pour le manque de soutien au général Piquemal, pourtant, ce n’est pas les officiers placés en 2° section qui manquent !.

Les commentaires sont clos.