Jacques Chirac : une mort qui tombe à pic et qui pourrait en cacher d’autres à venir

Le 27 septembre 2019

La mort de Jacques Chirac tombe à pic pour les responsables français, ou censés l’être. Chriraquien dans l’âme depuis 1981, la mort de Jacques Chirac ne m’a pas laissé indifférent. Mais la mort c’est aussi la vie.

Mais ces 24 heures non-stop d’hommages en tout genre à l’endroit de notre ancien président de la République, sans un »Breaking News » sur la catastrophe de Rouen, car c’en est une et même nationale, auront suscitées chez moi des nausées. Ce fut hier, et encore aujourd’hui un black out total sur le drame qui se jouait sous nos yeux, via les réseaux sociaux, à quelques centaines de kilomètres de la capitale.

Intolérable et inadmissible. Les responsables français et les médias aux ordres ont totalement ignoré cet événement pour faire de la mort de Jacques Chirac, un événement tout à la gloire du président Emmanuel Macron. Pendant que le préfet, bras armé de la République mettait tout en oeuvre pour rassurer les habitants de la région sur la non dangerosité des fumées pourtant toxiques qui s’échappaient du site classé Seveso et dont on sait aujourd’hui qu’il abritait également des matières radioactives.

Pour le préfet, aujourd’hui encore, aucun risque ne pèse sur les populations environnantes. Pas un mot sur le déplacement du nuage mortel qui ne devrait pas se déplacer hors des limites du département concerné. Néanmoins, et en catimini, des consignes écrites de grande prudence sont données aux éleveurs et aux agriculteurs sur la toxicité des retombées de cet incendie sur la santé des animaux et sur les cultures. Et sans le dire sur la santé publique.

Un comportement quasi-suicidaire qui se déroule de la même façon que c’était déroulé l’incendie de Notre Dame de Paris avec la pollution au plomb.

J’ai parfois le sentiment exacerbé que l’on nous prend pour des cons.

5 réflexions au sujet de “Jacques Chirac : une mort qui tombe à pic et qui pourrait en cacher d’autres à venir”

  1. n’oublions pas qu’il a aussi inventé le « regroupement famililial », trahison ou stupidité, je ne sais , mais qui a démultiplié les populations africaines et nord-africaines, musulmanes, causes de tous nos problémes actuels, et de futures guerres civiles…

  2. Votre cri de révolte a été le mien dès l’annonce de ce gigantesque incendie suite à une explosion qui m’a ramenée aussitôt à l’affaire AZF de Toulouse. Chut… 1/ Ce n’est surtout pas un attentat. 2/Toxicité ? Mais de quelle toxicité parlez-vous ? Y’en a si peu… quand bien même les rapports d’analyses ne nous sont pas encore parvenus. C’est du « Circulez y’a rien à voir » avec Castaner et son préfet juste après le drame annoncé à Rouen.
    Quant à la mort de Chirac qui est tombée à pic pour Macron, elle m’a attristée même s’il n’a pas été un Président irréprochable, il reste celui qui a été le plus amoureux de la France et des Français, à côté des traîtres à la Nation qui ont dirigé et vendu le Pays. Paix à son âme. Il est allé rejoindre sa Fille Laurence tout là-haut.
    L’explosion de ROUEN est déjà une vieille histoire qui a été jetée dans les oubliettes de l’Elysée !!!

  3. Depuis la catastrophe d’AZF, on sait que les préfets sont mandatés pour estimer la dangerosité de toute catastrophe dans l’heure qui suit.
    Quant aux nuages, ils respectent scrupuleusement les limites administratives.

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :