Jamais bikini n’aura fait couler autant d’encre et de salive

Par Régis Ollivier, le 28 juillet 2015

Le Colonel 2.0

 

illustration par Madmoizelle
illustration par Madmoizelle
 

Jamais effectivement deux bouts de tissu sur le corps d’une jeune femme n’auront fait couler autant d’encre et de salive. Tous les réseaux sociaux se sont mis en ébullition suite à cette agression verbale et/ou physique car, in fine, nous ne savons plus ce qu’il s’est réellement passé. Pas de motif religieux nous dit-on. Pollution visuelle pour d’autres. Bref, une histoire entre femmes. Comme on lisait et entendait tout et n’importe quoi, j’ai préféré rester à l’écart de ces affirmations, contradictions sur fond de « guerre de religion » savamment entretenue à la fois par le régime et par son opposition, histoire de diviser pour mieux régner pour les premiers. Et histoire de ratisser large pour les seconds.

Et puis là, voilà que je tombe sur un long et excellent billet, publié sur le blog Madmoizelle que je vous invite à lire, histoire de se remettre les idées en place. Ça calme et en plus, c’est savoureux.

Agression d’une femme en bikini à Reims : la paille, la poutre, l’hôpital et la charité

Ce billet date du  et a été rédigé par Clémence Bodoc. Il compte 137 commentaires et a été partagé 10k fois.

Extraits : 

Une jeune femme a été agressée par cinq autres filles, car elle bronzait en maillot de bain dans un parc de Reims. Le fait divers déchaîne les réactions scandalisées, qui fleurent le racisme et la stigmatisation de l’Islam, tandis que personne ne pointe la poutre misogyne…

(…)

Attention à la poutre !

À lire les réactions de tous les braves gens, hommes et femmes confondues, qui défendent si ardemment la liberté de porter un maillot de bain dans un parc public, j’en aurais presque la larme à l’oeil.

C’est génial de vous voir tous aussi mobilisés pour la défense des droits des femmes, vraiment ! Ah non, pardon, vous c’est plutôt « la lutte contre l’islamisation de la société ». Celles et ceux qui montent au créneau « contre le voile » et contre « les jupes trop longues », on ne vous entend pas trop gueuler pour la liberté de porter « des jupes trop courtes ».

J’ai un scoop pour tous les auto-proclamés combattants des « morales liberticides » : attention à la poutre qui déforme votre jugement. Sachez que la France n’a pas attendu l’Islam pour découvrir les injonctions religieuses moralisatrices liberticides, on en a PLEIN dans notre belle culture de « tradition catholique », et en plus, c’est exactement les mêmes que dans l’Islam !

Sauf que chez nous, on ne dit pas que le corps de la femme est « impur », on dit qu’il est vulgaire. Dans la religion catholique, la femme est à l’origine de tous les maux de la Création (bah si, souvenez-vous de cette connasse d’Ève qui amène la tentation et fait chasser l’Homme du Paradis.)

Source : http://www.madmoizelle.com

 

CLEMENCE BODOC Tous ses articlesAnciennement Marie. Charlotte, Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.

 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.