Je me marre… par Pierre Duriot

Le 14 août 2019 – Le Colonel 3.0

© Pierre Duriot

Je me marre… le taux de chômage, en France, a reculé de 0,2 point au deuxième trimestre pour s’établir à 8,5% de la population active. 0,2 %, mazette, de quoi déboucher le Champagne. Mais précisent les propagandistes, pardon, les journaleux, ce sont des chiffres hors Mayotte.

Et pourquoi donc, hors Mayotte ? Ce petit département, invité par Sarkozy, est l’une des principales portes d’entrée de l’immigration musulmane en France, est à 98 % musulman et serait paraît-il, une chance pour le pays. Une chance, oui, mais le mieux est de ne pas l’intégrer dans les statistiques, allez comprendre. En réalité, Mayotte nous coûte un bras et pour ce qui est des lois républicaines, ce n’est même pas la peine d’y penser, seules les allocations y sont républicaines. Il s’agit d’un plus bas niveau depuis début 2009, souligne l’Insee. Seulement, une autre statistique pointe que 16 % des immigrés, plus nombreux qu’avant, sont au chômage, soit deux fois plus que les personnes nées dans l’Hexagone. Mais encore, pour l’OCDE, « l’échec à insérer les migrants pèse sur la croissance, génère de l’instabilité politique et affecte la cohésion sociale », dit-elle dans un rapport récent. En cause, le « niveau d’éducation de ces gens accuse des retards », « une intégration laborieuse sur le marché du travail », « une surreprésentation dans les emplois peu qualifiés » et même, parmi les migrants très diplômés, 45 % sont au chômage. Et globalement, la pauvreté est plus répandue qu’il y a dix ans. En Allemagne, le taux de croissance est en train de craquer sous le poids des conséquences financières de l’accueil d’un million de réfugiés, avec une nouvelle estimation réduisant le taux de croissance pour 2019 de 1,8 % à seulement 1 % et un taux de chômage de 65 % pour les réfugiés. Heureusement, en France, ce n’est pas comme en Allemagne, grâce à Macron, on s’en sort bien mieux, même avec le coût du travail le plus élevé d’Europe. Vous voulez que je vous dise, 0,2 % de mieux, c’est pas brillant mais ce n’est déjà pas crédible et encore, sans causer de Mayotte…

http://www.pierre-duriot.com

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.