Je me marre… par Pierre Duriot

Le 05 avril 2020

Je me marre… les parisiens, privés de vacances et pis c’est tout. Après le scandale du million de Parisiens allés se confiner dans leur résidences secondaires sur l’Atlantique, on allait voir ce qu’on allait voir, sur un ton martial.

Ce n’était pas très difficile à mettre en oeuvre. Il suffisait de se placer aux péages des autoroutes, à la sortie de Paris et de refouler tout le monde avec le même zèle que celui employé pour mater les Gilets-Jaunes. Ca n’a pas été fait, de toute évidence. Renseignements pris, les vacanciers sont arrivés en nombre dans leurs zones touristiques habituelles, vers le Cap-d’Agde et sur l’Atlantique. Ce n’est pas la masse estivale, certes, mais l’affluence est là et pas que quelques petits filous passés à travers les mailles. Ce qui revient à laisser filer des gens issus des zones les plus contaminées vers les zones les moins atteintes, selon la carte jointe. Plusieurs raisons possibles : 1 : Le pouvoir ne veut pas se fâcher avec les riches parisiens qui votent Macron. 2 : Il n’y a plus suffisamment de flics pour fliquer. 3 : Il est urgent d’amener le virus dans les zones épargnées afin qu’il se charge d’améliorer le budget des retraites. 4 : Y-a-pas de raison que les provinciaux n’en bavent pas eux-aussi. 5 : rien à foutre… vous avez le choix.

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

One thought to “Je me marre… par Pierre Duriot”

  1. A 135 Euros par infraction, les policiers municipaux de toutes les communes où on va trouver un 75 ou un 91, 92 etc… vont pouvoir se régaler.
    Sans oublier que c’est une infraction continue, donc à chaque contrôle le parisien est en infraction vu qu’il est par définition trop loin de chez lui pour justifier une dérogation quelle qu’elle soit. Donc ça peut vite monter.
    Pareil au retour, à chaque contrôle routier.
    Sinon, ça veut bien dire qu’on souhaite régler le problème de la réforme des retraites rapidement.
    Celui du manque de place en EHPAD également…

Les commentaires sont clos.