Je me marre… par Pierre Duriot

Le 16 mai 2020

Je me marre… Emmanuel Macron va, ce week-end, faire un truc qui n’est pas consacré à la lutte contre le coronavirus. Il sera dimanche dans l’Aisne pour commémorer la bataille de Montcornet, au cours de laquelle Charles de Gaulle s’est illustré en 1940 et il entend célébrer « le refus de la résignation » et « l’esprit de résistance », sans rire.

Que ce président là revendique l’héritage du Général relève d’une « imposture abominable qui ne peut que révolter tous ceux qui se sentent gaullistes profondément et qui partagent la certaine idée de la France qu’a toujours défendue le général de Gaulle », expliquent Nicolas Dupont-Aignan, Julien Aubert et quelques autres. Emmanuel Macron irrite les gaullistes. En réalité, ce président là incarne la mondialisation, la négation de l’idée de nation, d’histoire et de culture nationales, la prééminence des grands groupes transnationaux sur les intérêts des peuples, qu’il essaie de « résigner », essentiellement à coups de matraque : en somme, tout ce contre quoi se battaient les résistants et le Général de Gaulle, défenseur de la nation française, de son unité et de son destin historique. Finalement, Macron a toute sa place à Montcornet, mais pas dans le camp qu’il imagine…

1 réflexion au sujet de « Je me marre… par Pierre Duriot »

  1. Ce pantin qui s’adosse à de Gaulle…sans le moindre scrupule et en espérant probablement un peu de sa notoriété et de sa gloire . Petit sous-fifre!

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :