La Déclaration internationale des droits sexuels (Marion Sigaut)

Régis Ollivier, le 07 novembre 2016

Le Colonel


 

 

Le sujet que je vous propose aujourd’hui est d’une extrême gravité. Il n’a pas encore vu le jour mais il se pourrait bien que « demain », il soit votre quotidien sous la forme d’une loi qui abolira les frontières de la sexualité, les frontières du sexe. Le sexe no-limit.

Il s’agit donc de « la Déclaration internationale des droits sexuels de l’IPPF » qui nous est présentée par Marion Sigaut. Cette vidéo est signée « Médias-Presse-Infos » (MPI) et c’est sur Youtube.

Je vous rassure tout de suite, il n’y a rien à voir. Ce n’est pas une vidéo « trash ». Mais elle nécessitera environ 16 minutes de votre attention. Comme moi, vous serez scotchés devant votre écran face aux révélations stupéfiantes rapportées par Marion Sigaut.

Ces révélations sont une pure abomination sur ce qu’ils préparent en catimini.

Ecoutez cet appel de Marion Sigaut. Réfléchissez. Faites vous votre propre opinion. Et n’hésitez pas à partagez. 

Mais avant de débuter la lecture de la vidéo, je vous invite à cliquer sur le lien infra pour en connaitre davantage sur Marion Sigaut, présentée à tort ou à raison par certains milieux comme une personnalité de « la complosphère francophone », proche d’Alain Soral. 

Wikipedia : Marion Sigaut

Autres liens :

La Déclaration universelle des droits sexuels de l’IPPF

 

UN lobbyists: Ontario sex-ed in ideological lockstep with International Planned Parenthood global agenda

 


 

 


Source : MPI et Youtube


Illustration de Une : UN lobbyists: Ontario sex-ed in ideological lockstep with International …
lifesitenews.com

 

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

2 thoughts to “La Déclaration internationale des droits sexuels (Marion Sigaut)”

  1. Bonjour mon colonel, très simple c’est l’ouverture vers un islam sous couvert de loi. c’est une véritable honte, de dépravation et bien plus encore…

Les commentaires sont clos.