La France à l’ombre de l’islam

Le 10 juin 2015 par Les 4 Vérités

Le gouvernement français plie et se place à l’ombre de l’islam, et, au sein de l’islam, à l’ombre des tendances les plus obscurantistes.

Unknown-1

 

 

Voici quelques jours, Ma­nuel Valls était à Mar­seille pour inaugurer un établissement scolaire musulman sous contrat avec l’État. Il était accompagné des ambassadeurs du Koweït et du Qatar, et d’un dirigeant français des Frères musulmans, ce qui donne une idée des orientations de l’établissement à venir. Ce sera le quatrième établissement scolaire musulman dans ce pays.

Les défenseurs de cette décision diront qu’il existe déjà des établissements scolaires juifs et chrétiens en France, ce qui est exact.
Ils diront aussi que, vu le nombre de musulmans vivant sur le sol français (nombre laissé délibérément dans l’obscurité par les bien-pensants qui, pour ne pas voir la fièvre, ont l’habitude de casser le thermomètre), il est logique que des établissements scolaires musulmans existent.

On pourrait penser cette position légitime, si on n’avait des raisons de se poser des questions sur l’islam, et si les questions qu’on devrait poser sur l’islam n’étaient sans cesse occultées ou diabolisées.

À la différence du judaïsme et du christianisme, qui ont intégré l’idée de séparation du religieux et du politique, l’islam n’a, jusqu’à ce jour, jamais intégré cette séparation. Il reste, en outre, porteur d’une vision du monde essentiellement incompatible avec la vision occidentale, judéo-chrétienne, du monde sur des points cruciaux, tels que l’égalité de droit entre êtres humains.

Favoriser son implantation dans le milieu scolaire ne peut être sans conséquence. Le faire en compagnie de représentants de régimes théocratiques qui n’admettent pas Juifs et Chrétiens sur leur sol, sinon en position de dhimmis, est lourd de sens.

Le faire, en particulier, en présence d’un représentant du Qatar, pays qui finance des organisations djihadistes, est plus lourd de sens encore. Le faire en présence d’un représentant des Frères musulmans, organisation aux principes totalitaires, violente, que combat présentement le président Sissi en Égypte, est inquiétant, et bien davantage que consternant.

Le gouvernement français plie et se place à l’ombre de l’islam, et, au sein de l’islam, à l’ombre des tendances les plus obscurantistes. Ce comportement s’explique aisément : le poids du vote musulman est de plus en plus grand et les partis politiques ont besoin des voix musulmanes. L’existence de zones de non-droit, largement musulmanes, fait craindre par les gouvernants des risques d’émeutes qui, parfois, se concrétisent.

Lire la suite sur http://www.les4verites.com

Illustration Le Colonel 2.0 : Marseille : Une école musulmane passe sous contrat avec l’Etat
yabiladi.com

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

One thought to “La France à l’ombre de l’islam”

Les commentaires sont clos.