La « Génération Dorée » des retraités … le dernier dénigrement à la mode

Par ,

Publié par l’IREF

 

 

Les vieux vous saluent bien

 

 

Exceptionnellement, j’ai donné la parole à Marc Brémont qui a ainsi l’occasion de s’exprimer sur ce sujet épidermique.

Voici son commentaire :

 

La « Silver Economie » ne suffit plus au pouvoir en place. Après avoir vanté les mérites de celle-ci, le régime d’Emmanuel Macron crie haro sur les baudets qui certes, consomment, mais consomment trop bien. Ils mangent bio, sans sucre ajouté ou encore allégé, décaféiné, pauvre en sel. Font du sport ou de la gym. Voyagent autour du monde. Tout ce qui est bon pour la santé quoi. Imaginez! Il y en a même qui continuent de baiser. Des gros porcs… Voilà ce qu’ils pensent de nous. Cette manière de consommer engendre un allongement considérable de la durée de vie de ces vieux qui font chier le monde. Pas un jour qui passe sans entendre des réflexions du genre « putains de vieux » ou encore « salauds de riches ». De plus, ils se payent des grosses bagnoles de luxe pour être à l’abri en cas d’accident. Parce qu’ils ne veulent pas crever les vieux. Alors il faut les sucer jusqu’à la moelle. Soit-disant que ça coute cher aussi les vieux. A la sécurité sociale notamment. Et puis les retraites. Certains touchent une retraite plus longtemps qu’il ont cotisé. C’est ce qu’ils disent à Bercy. De plus, ils sont chaque année plus nombreux. Et comme on ne peut pas (encore) les euthanasier, on les asphyxie financièrement. Mais ils ne sont pas les seuls au pouvoir à vouloir la mort des vieux. Il y a également les proches. Qui eux aussi font la gueule de voir leurs vieux durer aussi longtemps. Pas moyen de récupérer le magot. Et comme les vieux ne veulent pas lâcher le grisby, ça les contrarie les générations X, Y et Z… Voilà ce qu’il en est de la vie des vieux que certains, très peu au demeurant, appellent encore les seniors. 

Alors moi je vais vous dire, nous les vieux, on vous emmerde. Sachez-le.

 

Cela fait déjà un certain temps que dans les allées du pouvoir, à la Cour des comptes, à l’Inspection des Finances, à l’INSEE, à France Stratégie ou encore à Terra Nova, il est de bon ton de présenter les actuels retraités comme des nantis, des privilégiés, des « rentiers ». D’ailleurs, les médias les montrent toujours assez jeunes, souriants et épanouis, soit en voyage au volant d’élégants cabriolets, soit se prélassant en transats sur de superbes paquebots, soit encore circulant en vélo dans des paysages magnifiques. Mais, honte à eux : les retraités absorberaient goulument une part excessive (présentement 13 à 14% selon les sources) du PIB du pays, au détriment notamment de la jeunesse qui se débat dans des difficultés sans nom. Un peu comme si les seniors étaient responsables de l’échec des politiques économiques erratiques et démagogiques menées depuis des décennies très largement sans eux et même dernièrement, ouvertement contre eux. Pour parler clair, alors que jusqu’en 2010, les réformes des retraites avaient été conduites dans un souci exclusif de rééquilibrage financier, les toutes dernières réformes ont ajouté aux sacrifices demandés aux seniors, au blocage prolongé de leurs pensions, aux manipulations douteuses des temps, des taux et des montants, une sorte de mise en examen sociale des retraités, accusés de parasitisme et d’égoïsme aux dépens des générations suivantes.

Lire la suite sur https://fr.irefeurope.org

 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

9 thoughts to “La « Génération Dorée » des retraités … le dernier dénigrement à la mode”

  1. Retraité vivant à l’étranger, je suis aussi assujetti à la CGG.
    Par contre, je me suis fait rayer de la Sécu où je ne cotise plus.

    Est-ce là la raison de ces malentendus ?

  2. @ BENNE: Merci quand même, bien que n’étant pas complètement satisfait par le réponse: j’aurais surtout aimé que Mme Mazan précise comment elle peut affirmer que les retraités résidents étrangers ne paient pas la CSG, car c’est une affirmation assez grave à mon avis, qui sous-entend qu’ils seraient privilégiés. Je vous informe que dans mon cas (et je ne dois pas être le seul) il m’est en plus soustrait un impôt à la source de 5%, et ma pension est ensuite encore soumis à l’impôt du pays. Cordialement.

  3. ERRATUM

    Correction: dans ma réponse à l’Expatrié, Madame Mazan n’est en réalité pas en cause même si elle est interpellée par l’Expatrié dans son post et c’est donc à ce denier et à lui seul que s’adresse ma réponse. Avec mes excuses pour ce coupable quiproquo.

  4. @Thierry Benne: MERCI pour la précision. Toutefois je pense qu’avant d’extrapoler, on se renseigne ou bien on précise bien ses sources et sa pensée avant de jeter le trouble sur de fausses assertions. C’est frustrant de lire pareille affirmation.

  5. @ L’EXPATRIÉ

    Pour répondre à Madame Mazan qui fait très justement valoir que tous les expatriés ne fraudent pas et ne bénéficient pas d’avantages indus: c’est évident et c’est tant mieux!. Néanmoins, le paragraphe sur les pensions versées à des retraités étrangers et décédés s’appuie directement sur la dénonciation récente de tels abus par la Cour des comptes et ne sort donc pas de l’imagination de l’auteur.

    Cordialement: Thierry BENNE

  6. @Isabelle Mazan: FAUX Madame. Ancien de l’EN, je vis à l’étranger à la suite de mon mariage avec une étrangère et je paie, depuis sa création, la CSG, et aujourd’hui l’augmentation de cette contribution au tonneau des danaïdes me fait perdre 40 Euros par mois. Il faut se renseigner avant de raconter n’importe quoi. De plus contrairement à certains retraités d’Algérie ou Maroc, tous les ans je reçois un document à faire signer à la mairie du village pour signaler que je suis bien encore en vie et apte à toucher ma pension. Il serait peut-être utile d’apporter un rectificatif à vos propos. En toute cordialité, tout le monde peut se tromper!

  7. Au moment de mon entrée dans la vie, la vraie vie, celle ou je devrais payer des impôts, notre « mentor » a prononcé une phrase qui m’a marqué pour toute ma carrière…Cet homme nous a dit : » Messieurs ! N’oubliez pas que vous devrez travailler pour payer les retraites de nos anciens » ! Cette affirmation m’avait parue si naturelle que je n’avais ni nous n’avions relayé cette évidence ….J’ai travaillé pendant ……très longtemps ! J’ai payé sans regimber les retraites de nos anciens…..
    Donc, avec la solidarité intergénérationnelle, j’attends que les jeunes paient ma retraite avec les augmentations normales …..
    je vois avec Macron, que ce n’est plus le cas.Qu’il attaque le pain de ceux qui ont reconstruit le pays ..Les jeux ne sont plus d’actualité ..Le peuple n’est pas content ! Et si je puis un jour ou un autre projeter « une saloperie » contre ce bandit qui accorde 70 Milliards a des gens qui n’attendent qu’une occasion pour nous planter un couteau dans le dos …Récemment ce n’est plus dans le dos, c’est un égorgement pratiqué par des sauvages protégés par Macron et tous ses sbires ….Je ne souhaite qu’une chose, c’est que ce triste individu disparaisse des radars des français Mais je crains que Macron fasse de sorte que le film « Soleil vert » prenne son plein d’actualité …

  8. Conclusion: nous sommes des nantis et nous ne mourons pas assez vite.
    Au moins je n’ai pas voté Macron.
    Les Français résidant à l’étranger ne paient pas la CSG Le saviez-vous?

Les commentaires sont clos.