La grande crise, en phase terminale

SANS À PRIORI, le 08/06/2016

Mis en ligne par entrefilets.com le 8 juin 2016


Il y a peu, je dénonçais l’utilisation volontairement abusive du terme « guerre civile » en France. Je reste aujourd’hui encore sur ma position et, à l’instar de l’auteur de cet article, je préfère user du terme « situation pré-insurrectionnelle ». Car là, il n’y a pas photo, nous y sommes. Et l’on se dirige tout droit, à marche forcée, vers un « Printemps français » pour les raisons qui sont détaillés infra. //RO


La grande crise générale du Système néolibéral semble donc bel et bien entrée dans sa phase terminale. – La pression monte.



– Le dénouement approche-t-il ? Sur le Vieux-Continent, la France s’est enfin réveillée, poussée à bout par le mépris de classe et la bassesse d’une élite dévoyée.

Politiciens, médias et intellectuels sont désormais conspués dans un même crachat antiSystème. A ce sursaut nécessairement symbolique dans ce pays-symbole par essence s’ajoute, partout, le rejet massif de cette Europe des banksters, des lobbies et des technocrates glacés qui lamine les peuples. Enfin, à l’étage supérieur de la fusée-Système, ce même rejet de la caste dirigeante pave la voie à une présidentielle US explosive pour l’Empire, qui semble dès lors envisager les pires extrémités pour sauver sa tête. Partout dans le sanctuaire du Système atlantiste, le développement de ce climat insurrectionnel terrifie désormais la pègre néolibérale dirigeante, créant une tension inédite, radicale, qui préfigure des bouleversements décisifs et impose d’envisager les développements les plus extraordinaires.

Le printemps français

Jamais dans l’histoire de la Vème République, ni même avant, une élite politique, intellectuelle et médiatique n’aura suscité autant le mépris et le rejet du peuple. Il faut dire que rarement une caste dirigeante n’était tombée si bas dans l’Hexagone. Des politiciens désincarnés, des médias prostitués (10 milliardaires possèdent des médias français en plus subventionnés (1) et une intelligentsia nihiliste constituent désormais une sorte de dictature molle dont l’agenda se borne à satisfaire, à droite les rêves du CAC 40, à gauche ceux des lobbies LGBTQ ou SOS Racisme.

Le raz-le-bol est désormais tel que pour beaucoup de Français, l’opposition la plus radicale est devenue aujourd’hui une question de principe, une question de dignité, et finalement la seule posture moralement supportable.

2016.05.29 loi el khomri
La Loi Travail stigmatise ainsi pour l’instant toutes les rancœurs accumulées, toutes les vexations, toutes les rages contenues suite aux promesses non tenues, aux insultes, aux montages, aux mensonges, aux soumissions et aux trahisons. C’est un véritable «printemps français» qui est en train de germer, enfin.
Dans ce climat pré-insurrectionnel, Flanby peut dès lors bien placer ses derniers espoirs de réélection sur une réédition de la farce de 2002 (qui porta Chirac au pouvoir avec 82% des voix contre Le Pen) – on a les ambitions qu’on peut – il est peu probable que la France éveillée se laisse couler jusque-là.
Mélenchon a dès lors parfaitement raison de penser, d’espérer, que face à un tel rejet du Parti Unique à deux têtes (et un épouvantail), les scénarios les plus improbables deviennent possibles, sinon plausibles.
A n’en pas douter, la Présidentielle française de 2017 s’annonce explosive elle aussi !
La pression monte.

Vers la fin de l’Europe soviétique

Au niveau européen. C’est le même constat. L’Europe des banksters qui a émergé du Traité faussaire de Lisbonne n’est plus qu’un cadavre politique nourrissant une multitude d’insectes dont le job, grassement payé par des contribuables exsangues, se résume à faire croire qu’elle est toujours vivante. Mais il n’en est rien.

L’Europe est un échec politique dont la structure littéralement soviétique (2) n’est plus réformable. Et cela aussi, les peuples l’ont bien compris.

Alors que ses élites non élues mènent des trains de vie somptuaires, le petit peuple crève et se voit roué de coups dès lors qu’il s’insurge contre le racket organisé, comme en Grèce.
On pourrait établir une liste d’exemples sans fin de la toxicité d’une Europe aux tendances totalitaires, vendues aux lobbies, qui s’arroge le pouvoir d’empêcher les peuples de disposer d’eux-mêmes, qui les menace, les fait chanter, les punit et les transforme en working poor au service d’actionnaires apatrides déjà obèses.

Afficher l'image d'origine

Nous y préfèreront un simple témoignage.
>> Dimanche passé, jour d’élection en Italie, nous avons eu des nouvelles d’une amie, maman italienne de 50 ans ayant perdu son commerce, et dont le mari est au chômage. Sans ressources, elle a saisi l’opportunité de travailler comme d’autres dans un bureau de vote toute la journée. Résultat: 12 heures de labeur pour… 50 euros, soit 4 euros de l’heure. Sa sœur, maman divorcée, cumule quant à elle pas moins de trois jobs pour survivre, également payés au lance-pierres.


Lire la suite sur https://sansapriori.net

 


A propos d’entrefilets.com

L’auteur: ex-journaliste repenti, spécialiste du Moyen-Orient (couverture de la « Guerre de Libération » au Liban, reportages en Irak, Algérie, en Palestine occupée etc…).
A vécu au Caire et à Beyrouth.

Le site: né dans la foulée des attentats du 11 Septembre, suite à une overdose de propagande et de pensée unique.

L’ambition: proposer une relecture de l’actualité internationale qui fait l’économie de la narrative officielle.

Les textes et analyses proposés sur ce site sont des textes originaux.

 

Reproduction des textes:

creative commons

Les billets publiés sur entrefilets.com sont placés sous licence Creative Common.
Ils peuvent être repris à 3 conditions :
– Mentionner la source entrefilets.com avec le lien url de la page correspondante
– Ne pas en tirer commerce
– Ne pas en modifier le contenu


source / http://www.entrefilets.com/la_grande_crise_en_phase_terminale.html

 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

4 thoughts to “La grande crise, en phase terminale”

  1. A force de tirer sur la corde qu’à la fin elle se casse. les plus jeunes n’ont pas connus 1936 et le Front populaire, ma famille a connu Franco le dictateur (mentor de Valls !), moi je ne veux pas voir la guerre civile en France. Mais avec un gouvernement composé d’illuminés incompétents , d’incapables et de menteurs/voleurs, on doit s’attendre au réveil brutal des Français toutes catégories confondues. Cela fait 30 ans que cela se prépare et nous y allons de toute évidence. Merci aux Enarques et autres Sciences Pô qui prétendent diriger la France. Vous êtes la honte de la nation et de méchants »collabos ».

  2. Si on se réfère à « contre-insurrection – théorie et pratique » de David Galula, nous sommes en situation insurrectionnelle… désolé mon cher Régis, la maladie est à un stade un peu plus avancé.

  3. les français sont en situation « pré-insurectionnelle » en effet, les musulmans quand à eux sont en situation de guerre civile de basse intensité.
    Les 2 existent en fait.

  4. C’est un sacré coup de gueule poussé au nom du Peuple de France. Tout est dit. Merci !

    Il y a longtemps que je le rêve ce soulèvement général. Y’en a marre de voir des gens, tous âges confondus, faire de plus en plus les poubelles le soir pour ne pas crever de faim pendant que Le Seigneur de l’Elysée et ses sbires s’empiffrent à coups de louches de CAVIAR arrosées de caisses de Champagne et en se foutant royalement de la gueule des Français ! (les sans dents…). Jamais ils n’ont été autant méprisés !

    Ami entends-tu les cris sourds du Pays qu’on enchaîne
    Ohé Partisans, Ouvriers et Paysans, c’est l’Alarme !
    Ce soir l’ennemi connaitra le prix du sang et des larmes…

Les commentaires sont clos.