La « guerre » à tout prix

 

Par le moine du côté obscur le 10 mai 2014 sur AgoraVox

 

Il serait temps que l’on se demande quel est le pays le plus belliqueux de ces dernières décennies, est-ce la Russie ou les USA ? Alors quand les médias occidentaux quasiment à l’unanimité passent leur temps à diaboliser Poutine, il y a de quoi rire jaune ! Quoi l’homme serait un nouvel Hitler ? Un homme qui aurait les intentions les plus viles ? Et puis quoi encore ? Si le ridicule pouvait tuer, je crois que ce serait l’hécatombe dans la classe politico-médiatique occidentale ! La situation serait à mourir de rire si elle n’était pas potentiellement aussi dramatique.

Jean Pierre Chevènement avait dit que l’Europe avait tout intérêt à faire une alliance avec la Russie pour faire face à l’émergence de la Chine. Sa position sur la crise actuelle est on ne peut plus intéressante (http://www.chevenement.fr/Sans-la-Russie-il-manque-quelque-chose-a-l-Europe_a1603.html et http://www.chevenement.fr/Crise-ukr…). Il est clair et je le pense aussi que les russes, Poutine en tête auraient aimé faire une alliance « naturelle » avec l’Europe. Les deux camps auraient eu beaucoup à y gagner. Mais il semble évident que la victime aurait été l’ogre étasunien, véritable Titanic qui se débat pour ne pas sombrer trop vite quitte à couler tous ses « amis ». Et cet ogre s’agite dans tous les sens. Il a joué les va-t-en guerre en Iraq et en Afghanistan avec les résultats que l’on sait. A part enrichir certains intérêts privés, le peuple étasunien y a perdu ! Des milliers de morts, des milliers d’handicapés et des milliers de jeunes détraqués qui se sont suicidés au retour de la guerre. Car la guerre c’est autre chose qu’un jeu vidéo, certains l’ont appris à leurs dépens. Incapable de gagner une guerre, l’ogre s’agite, complote et fomente des révolutions « colorées » (https://www.youtube.com/watch?v=9xF…). Toute nation civilisée devrait aspirer à la paix, mais pas les USA. Pourtant Eisenhower avait prévenu (https://www.youtube.com/watch?v=IUs…) mais combien l’ont écouté alors et combien tiennent compte de ses avertissements aujourd’hui. Mais les USA ont perdu leur capacité à faire peur et de nouvelles puissances se dressent face à eux, notamment la Chine et la Russie.

Il est évident que le but de la Russie est de se développer et en paix si possible. Poutine s’est appuyé sur les immenses ressources énergétiques de ses contrées pour relancer l’économie de son pays. L’homme n’est pas un saint mais un homme d’état, ce qui implique être ferme et dur quand nécessaire et souple si la situation l’impose. C’est un homme rationnel et incroyablement pragmatique. Comme tout état normal, l’état russe espère avoir la paix à ses frontières. Mais les USA ont décidé d’encercler et d’étouffer la Russie comme le montrent certains de leurs écrits. De plus on connait la haine quasiment irrationnelle de l’influent serpent Zbigniew Brzezinski (http://www.voltairenet.org/article1…), qui rêve de terminer le travail commencé en Afghanistan ou par ses bons soins certains « combattants de la liberté » ont mis en échec la machine de guerre soviétique. Zbigniew Brzezinski a parlé de la nécessité de soustraire l’Ukraine à la Russie pour porter un coup fatal à cette dernière (http://www.nonalaguerre.com/NG/page…). La révolution colorée en Ukraine prend tout son sens alors ! Mais à jouer avec le feu, on finit par se brûler surtout quand on a affaire à un maître tacticien de la trempe de Poutine. On lui prête les plus viles intentions ? Il fait tout pour montrer sa bonne foi au point de faire douter pas mal d’européens pas encore conscients d’être dirigés par des élites inconscientes et irresponsables. Il conviendrait d’ailleurs de demander à ces élites, quel serait l’intérêt de l’Europe de rentrer dans un clash avec la Russie ? Et comment des gens supposés être des hommes d’état peuvent-ils faire preuve d’autant de légèreté ?

Deux possibilités me viennent à l’esprit. Soit ces gens sont d’une médiocrité incroyable, soit ils adhèrent à un plan complètement dingue pour faire plier Moscou. Mais je pencherais pour la première option car se sont des idéologues et vu l’état économique de l’Union Européenne je pense que ça tombe sous le sens. Quant à ce délire de fourniture de gaz de schiste par le premier importateur d’énergie que sont les USA, qu’on me laisse rire tant que je le peux encore. Mais les étasuniens (Chevron) auraient signé des accords pour exploiter du gaz de schiste en Ukraine (http://www.lefigaro.fr/flash-eco/20…). Si tel est le cas cela serait une double provocation contre la Russie. Car si les Etats-Unis parviennent à attirer l’Ukraine dans l’OTAN on peut sans peine imaginer la tension incroyable qui règnera dans la zone. La Russie je le pense est en train de comprendre qu’elle perd son temps à vouloir se faire accepter par l’Europe et risque donc naturellement de se tourner vers l’Asie. Il reste à savoir quelles seront les modalités d’un accord avec les pays asiatiques, la Chine en tête (http://www.realpolitik.tv/2014/04/u…). L’ogre étasunien et ses caniches jouent un jeu dangereux, preuve selon moi qu’ils sont désespérés. Je pense que Poutine gardera son calme et cherchera les voies et moyens d’essuyer cette tempête et d’en sortir gagnant. Il a déjà eu la Crimée, son but serait sans doute de préserver les intérêts vitaux russes à l’est de l’Ukraine. Je le vois mal envahir l’est de l’Ukraine. Et ce n’est pas les délires des journaleux occidentaux qui me feront changer d’avis !

Je pense que la raison symbolisée par Poutine fait face à la folie symbolisée par le camp occidental. On destitue un président démocratiquement élu pour le remplacer par des nazis. On provoque une puissance nucléaire avec laquelle, il serait plus prudent de dialoguer et de signer des partenariats. A force de chercher la petite bête sur la tête de Poutine on pourrait provoquer de sacrés remous. Et qui sortira gagnant ? On se le demande…

 

Auteur de l’article : le moine du côté obscurle moine du côté obscur
Homme du monde, passablement désabusé par la nature humaine, j’ai un diplôme d’ingénieur commercial et un Diplôme d’Études Supérieures Approfondies en marketing et stratégie. Je suis passionné de paranormal, de science-fiction, d’écologie, de philosophie, de jeu d’échec, d’astronomie, d’astronautique, (…)

 

Source : http://www.agoravox.fr

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.