La haine anti-catholique, une raison d’Etat

Par Romain Cro, le 20 février 2015

Le Colonel 2.0

Unknown

 

Ces derniers mois, nous avons assisté à des drames, à des attaques contre la nation française, contre une minorité religieuse, ces actes ont donnés cours à des indignations nationales, à des discours appuyés sur la volonté d’imposer le vivre ensemble, sur l’obligation d’éviter les amalgames, et sur bien d’autres choses.

Après les attentats qui se sont déroulés en région parisienne, ou trois intégristes musulmans se sont attaqués au journal satirique Charlie Hebdo, ainsi qu’à plusieurs policiers et un magasin casher, les médias français ont pointé du doigt la montée, limite « ahurissante », des actes antisémites ou islamophobes.

Notre gouvernement, et surtout ses plus hauts représentants, se sont publiquement exprimés sur l’augmentation des actes contre les minorités religieuses, se déplaçant de synagogues en mosquées, pour marquer leur soutien à ceux qui, depuis plusieurs années maintenant, semblent être les seules victimes des haines anti-religieuses.

Ces deniers jours, après la profanation d’un cimetière juif dans le Bas Rhin, le président de la république a fait le déplacement pour faire part de son émotion face à cet acte scandaleux visant une fois de plus une minorité religieuse.

Pourtant en France, il se passe une chose étonnante, car si il y a effectivement des attaques contre les minorités religieuses, actes véritablement scandaleux, nous oublions souvent de parler de l’anti-catholicisme qui règne dans la nation qui fut jadis, fille aînée de l’église catholique …

Un chiffre qui a été accidentellement, semble-t-il, diffusé sur l’une des chaînes d’informations les plus regardées, fait réagir, c’est celui des profanations de cimetières en 2014, une fois encore, l’on peut effectivement voir qu’il y a un certain nombre de cimetières, dédiés aux minorités religieuses, qui ont étés saccagés (6 cimetières juifs, 4 cimetières musulmans), mais chose qui ne semble faire bondir ni les médias, ni les politiques, c’est le nombre de cimetières chrétiens qui ont étés profanés durant cette même année … 206 !!!

206 cimetières chrétiens ont donc subi le déchaînement de haineux maladifs, pourtant, aucun grand média n’en a fait sa une, aucune personnalité politique ne s’en est désolée, et jamais le président de la république ne s’est déplacé pour faire par de son indignation …

Lire la suite sur https://amateurpolitique.wordpress.com

Illustration Le Colonel 2.0 : Le 31 mai 2008, 246 tombes du cimetière de la ville d’Elne  lavie.fr

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.