La « minute cynique » de Pierre Duriot

Régis Ollivier, le 29 octobre 2016

Le Colonel


 

Minute cynique… conscient de la position d’Alain, son camarade de parti, finalement à peine plus à droite que celle du François, le petit Nicolas avait ramé sec, bien à droite, durant sa première partie de campagne, labourant méticuleusement les terres du Front National, avec le Kärcher que l’on connaît : que de la gueule. Tout en prenant bien soin de se démarquer des fascistes de la Marine, le grand écart, il connaît. Et le voilà, soudain pris de panique, de remords, ou rappelé à l’ordre par la voix mondialiste d’outre tombe venue de quelque instance secrète et supranationale. Il appelle donc, en cas de second tour PS/FN, à voter Hollande. Stupeur et incompréhension chez les fans, interrogés par les médias, qui expliquent qu’au mieux ils s’abstiendraient en cas de second tour Marine/François, et que même, pas mal d’entre eux voteront Le Pen sans état d’âme. Nicolas l’idole des « ploucs », comme il fut raconté, à la peine dans les sondages, déconnecté de la vie réelle, l’est aussi de son électorat traditionnel. Ce faisant il accrédite un peu plus la thèse de l’ERPS et repasse encore une couche de publicité à la bretonne de Saint-Cloud. Décidément quand ça veut pas, ça veut pas…

 

 

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

4 thoughts to “La « minute cynique » de Pierre Duriot”

  1. Heureusement que je n’ai pas de « pouvoir ». Mais si jamais j’en avais « un et même plus si possibilité », alors, alors bien des choses seraient plus « partagées ». Tous les responsables de la décadence de la Nation Française depuis Chirac, seraient exilés avec les locataires étrangers qui squattent nos prisons, en terre Adélie. Et leurs biens mobiliers, immobiliers et comptes bancaires seraient « nationalisés » et revendus aux profits des français de souche et de cœur. Il va s’en dire que leurs noms seraient « effacés » des archives de la Nation.
    Bien entendu, le palais de l’Élysée est donné à l’association de l’Abbé Pierre pour y loger les « parigots nécessiteux ». Et la nouvelle capitale de la France, serait une ville de province géographiquement mieux située pour les 22 anciennes provinces.
    Après avoir trahi Chirac, après avoir trahi ses électeurs, après avoir semé la « chienlit » et le désastre en Libye, après s’être « enrichi » sur le dos des français, il ne devrait même plus « exister ».
    Et comme dit la Pub : “Il est fou, l’attrapetout !!!”

  2. Les primaires de la droite n’ont pas encore été consommées et déjà les candidats évoquent la manière de se démarquer après le premier tour. Dans notre pays, à longueur d’année le clan politique ne pense qu’aux manoeuvres électorales alors que l’essentiel des sujets que les français voudraient bien voir traités et débattus ce qui concerne leur quotidien et « accessoirement » les intérêts de leur pays. Comment imaginer que l’on puisse faire confiance à ces hommes et femmes politiques qui après tout n’ont qu’une idée, conserver leur place et éventuellement assurer une promotion dans une carrière politique plus que jamais très décriée. Le plus comique c’est véritablement le fait de faire campagne contre le parti qui mène actuellement les affaires du pays et ensuite , si les perspectives de gagner ne sont pas acquises, de prêcher pour voter tout de même pour le candidat de ce parti dans l’hypothèse ou il se trouve en rivalité avec le FN !. C’est machiavélique et surtout incohérent. On nous prend vraiment pour des débiles mentaux.

  3. C’est exactement ce que les électeurs anti-establishment ne veulent plus voir et entendre …
    Pôvre Sarko …

  4. Cette homme est un grand frustré comme beaucoup de gens de taille très moyenne. Il ne supporte pas d’avoir à lever les yeux devant les personnes qui le toisent de leur taille naturelle.

    Ces gens sont dangereux. Et les militaires sont bien placés, par expérience, pour savoir que les gradés, les Officiers surtout, de petite taille sont des teignes et prêts à tout même au pire, histoire de pouvoir dominer du haut de leur strapontin du complexe de supériorité.

    Sarkozy est de ces gens qui ont à faire rendre des comptes pour pouvoir s’assumer. Il a réduit les effectifs de l’Armée française par simple mépris de tous ceux qui l’ont malmené en bite au cirage noir, pendant son sapin de planqué.
    Il n’est pas innocent de sa part, d’avoir « muté » la Gendarmerie chez les flics de l’Intérieur. Simple vengeance. Les militaires étaient enfin en son pouvoir et d’en mettre en pâture à l’Intérieur, c’est par souci de mauvais bahutage… Vendetta psychique.

    Cet homme doit être mis hors d’ÉTAT… de nuire.

    Et comme dit ma Mère : « Quel petit con !!! »

Les commentaires sont clos.