La minute cynique de Pierre Duriot

Régis Ollivier, le 21 juin 2017

Le Colonel

 

 

© Fonds privé @TJL

 

 

Minute cynique… il fait chaud, très chaud même, ce qui occasionne des ouvertures intempestives de bornes à incendie. En toute impunité, ben oui, les « gens » ont chaud, faut bien qu’ils se rafraîchissent. Egalement, si vous avez une piscine particulière, de nanti, ou municipale, de commune riche donc, vous pouvez vous retrouver avec des « jeunes » qui viendront se baigner chez vous, à toute heure du jour ou de la nuit, comme cela se produit désormais quotidiennement dans le Sud de la France. Et éventuellement tout casser, si vous avez le malheur, comme vieux réac que vous êtes, la maladresse de vous plaindre. La Police ne vient pas, du moins pas tout de suite, au nom de la paix sociale et aussi, sans doute, parce qu’elle a des ordres, ou pour ne pas prendre trop de coups. Comme à Mont-de-Marsan, où les habitants d’une petite résidence ont un amer sentiment d’abandon. En laissant les administrés en première ligne et en n’enregistrant pas les plaintes, il ne se passe rien, officiellement. Malgré la canicule, il s’en trouve encore pour ne pas avoir assez chaud, alors ils allument un feu dans une bagnole remplie de bouteilles de gaz en espérant réserver la chaleur des enfers aux mécréants en uniforme. L’homme, un « français », islamiste fiché S depuis 2015, « négociant en métaux précieux », objet d’un mandat d’arrêt tunisien depuis 2014, pour « faits de terrorisme », membre d’un club de tir depuis six ans et titulaire d’une autorisation de détention d’arme délivrée en février 2017, soit en toute connaissance de son statut de fiché S, a raté son petit djihad et s’est donné, tout seul, un bon coup de chaud. Et pas la moindre piscine à l’horizon pour calmer ses ardeurs. Plus de neuf mille munitions ont été retrouvées dans son véhicule. Un important stock d’armes a été découvert à son domicile. C’est sans doute au regard de toutes ces impensables permissions que l’on mesure toute la grandeur de la France, pays des droits de l’homme. Finalement, il est beaucoup plus risqué de ne pas payer une contravention de stationnement…

 

 

 

1 réflexion au sujet de « La minute cynique de Pierre Duriot »

  1. On croit rêver, non mais c’est bien la réalité et on vous dira « dormez braves gens le gouvernement fait le maximum pour votre sécurité ». Cela dépasse l’entendement.

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :