La minute cynique de Pierre Duriot

Régis Ollivier, le 20 octobre 2017

Le Colonel

 

 

 

 

 

Minute cynique… la police a procédé à l’arrestation d’une dizaine de révolutionnaires d’extrême droite : bigre. A noter que la récente loi qui consiste à ne pas jeter en pâture les photos et identités des éventuels terroristes n’a pas été appliquée. On se doutait bien aussi qu’elle ne concernerait que les terroristes « officiels », ceux qui se réclament, donc, d’une culture dans laquelle le meurtre est encouragé, sous certaines conditions : juifs, chrétiens, homosexuels, athées, soufis et quelques autres. Sinon, sans doute, c’est de la contrefaçon ? Et là, on nous balance un lapin de six semaines, avec une tête à habiter chez sa mère, qui d’ailleurs habite chez sa mère et qui anime une page Facebook haineuse. Il y admire Brevik : mazette. C’est quand même bien pire que les pages qui pullulent, à la gloire des organisations terroristes islamiques, qui arborent le drapeau noir de l’Etat-Islamique et déversent leur haine en toute quiétude. Le morveux projetait d’éliminer Mélenchon et Castanère, mais bon, il n’en était encore qu’au stade de l’ébauche, à tel point que les services secrets n’avaient pas encore prévenu les intéressés. On espère qu’ils n’en feront pas de mélenchonite aiguë. Sinon, le bougre avait des armes, notamment deux revolvers à plomb, des répliques d’armes anciennes autorisées, qu’il projetait de bricoler pour tirer à balles réelles, sans avoir encore entamé la moindre modification… Et peut-être même, se faire un Bataclan, avec une pétoire à un coup rechargeable à la poudre noire, avec une bourre en chiffon ? On l’a échappé belle. Au même moment, lors du procès Mérah, un policier témoigne de son bon conseil, à ses supérieurs, de renoncer à la piste de l’Ultra-droite pour l’attentat de Montauban, afin de mieux envisager la piste islamique, beaucoup plus sérieuse. Bref, à des fins de communication multiculturelle, il fallait impérativement trouver des os de droite à donner à ronger aux journalistes, lesquels, dans un bel ensemble, se sont chargés de faire monter la mayonnaise, comme d’habitude dirait-on. On n’a trouvé qu’un sale gamin mal dégrossi à qui sa môman va sans doute filer une bonne fessée. Gageons qu’avec tout ce bazar, on a eu quelques dommages collatéraux, sous forme de vrais djihadistes qui sont morts… de rire.

http://www.pierre-duriot.com

 

 

 

 

1 réflexion au sujet de « La minute cynique de Pierre Duriot »

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :