Actualités, Faits divers, France, Immigration, Insécurité

La minute cynique de Pierre Duriot

402

Régis Ollivier

Le 03 janvier 2018

Le Colonel 3.0

 

 

© Tosque Jean-Louis

 

 

Minute cynique… ils font chier les réseaux sociaux. Sans cette information parallèle permanente, l’Etat aurait cadenassé le tabassage de la policière à Champigny, par des jeunes, euh, des bandes ethniques de jeunes, qui sont rejetés, parqués dans des cités, boudés par les employeurs et qui tentent ainsi de se faire entendre de cette France blanche, qu’ils abhorrent et qui ne sait que tenter de maintenir un semblant d’ordre, dont visiblement ils ne veulent pas. On ne sait pas encore s’ils vont faire figurer cette « class-action » sur leur curriculum-vitae, mais ils suivent, ce faisant, le bon conseil d’Usul, chroniqueur vedette des Inrocks, toujours à la pointe de la sociologie de terrain, entre zinc de comptoir du XVIème arrondissement et bureaux cossus du XIème. Le binoclard à la coiffure floue et à la barbe pré-islamique, on ne sait jamais, explique doctement que le tabassage d’un flic peut-être une manière comme une autre de « débloquer » la société. En écho lui répond l’également jeune Jérémy Trottin, lui aussi à la barbe pré-islamique, on ne sait jamais non plus, qui pratique le sport cérébral à la mode chez les journalistes de gauche : il relativise. Oui, elle a été tabassée mais « il est très courant que des policiers soient blessés dans l’exercice de leurs missions » et puis, elle n’est pas morte, la bougresse, pourquoi la ramènerait-elle ? C’est vrai, il faut relativiser. Si on regarde chez nos voisins Londoniens, qui ont choisi avec Sadik Khan, leur sémillant maire aux accointances musulmanes radicales, l’espoir plutôt que la peur, on recense 12 000 attaques au couteau en douze mois, par les laïques radicalisés de chez Macron, sans doute, qui comme chacun sait, sont férus d’armes blanches. Pendant ce temps, en Allemagne, on inaugurait des zones sécurisées pour les femmes, selon la bonne formule du vivre ensemble, avec des flics en gilets pare-balles, derrière des plots en béton, le tout sous surveillance vidéo. Manque de chance, certains n’ont décidément pas envie de vivre ensemble, mais comme en Allemagne, il n’y a pas de laïcité, la presse a donné le profil des agresseurs des dames : Afghans et Syriens. Alors de quoi se plaint-on en France ? Quand même, en ce début d’année de tempête Carmen, le président a l’air de sentir légèrement le vent du boulet, il n’appelle plus, dans ses vœux, au « vivre-ensemble », mais au rassemblement, nuance et précise qu’il n’arrêtera pas d’agir. Va-t-il enfin punir ces vilains internautes laïques qui partagent des vidéo de tabassage de flics ?

http://www.pierre-duriot.com

 

 

 

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!