Attentats, International, Islam, Minute cynique, Terrorisme

La minute cynique de Pierre Duriot

345

Régis Ollivier

Le 30 janvier 2018

Le Colonel 3.0

 

 

© Tosque Jean-Louis

 

 

Minute cynique… la guerre, des attentats, mais parfois, à y regarder de plus près, il n’y a pas que chez nous. En réalité, les actions les plus sanglantes n’ont pas lieu à Paris ou à Nice, mais en Afghanistan ou en Irak, où l’on bat les records d’attentats à l’explosif et les centaines de morts, entre gens de la paix et de l’amour. Les Talibans qui revendiquent cette violence, furent présentés à l’origine, dans les années 80, les plus jeunes ne peuvent s’en souvenir, comme des « étudiants » islamiques, lesquels, en fait d’étudiants, étaient le plus souvent totalement analphabètes, c’est dire, n’ayant même pas lu le Coran sur la base duquel ils se battent. Puis, plus récemment, on suit cette coalition arabe qui bombarde le Yémen et ces actions armées entre gouvernement légitime et rebelles Houthis. Là encore, on se fait sauter joyeusement la tête entre gens de paix et d’amour. Et dire que Tarik Ramadan, le grand philosophe musulman, dont on entend de moins en moins parler, à mesure que ses anciennes victimes féminines présumées parlent à leur tour, préconisait que l’islam infuse lentement les sociétés occidentales pour les amener à une forme de sagesse toute spirituelle… on sait ce que vaut la sagesse en question. Il n’empêche qu’au Yémen, ou dans les emmanches Afghanes, d’où le Pakistan voisin n’est jamais très éloigné, on voit poindre, au-delà des habituelles mains sales américaines, l’ombre du conflit quasi génétique entre les musulmans. Celui qui opposa, à la mort du prophète, les gens de sa famille à ses disciples. Il en résulta un genre de schisme devenu intrinsèque à ce système politico-religieux, entre les Sunnites et les Chiites et leurs différentes obédiences. Et dire que les Occidentaux s’en vont participer à ces guerres, en espérant pacifier l’ensemble, ou leur vendre des armes leur permettant de mieux se mettre sur la figure, on ne sait pas trop. On voit bien par contre, ce que sont susceptibles d’amener chez nous ces deux branches irréconciliables de l’islam. Et nous deviendrions, comme tout bon pays musulman qui se respecte, en proie aux rivalités de courants, comme nous le fûmes lors des guerres entre catholiques et protestants qui ravagèrent l’Europe. Mon Dieu que faire ? Flaubert Gustave, écrivain français, né en1821 et mort en 1880, aligna ces quelques mots : « Je demande, au nom de l’humanité, à ce qu’on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu’on détruise la Mecque, et que l’on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme »… heu… Non mais c’était une autre époque.

http://www.pierre-duriot.com

 

 

 

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!