La minute cynique de Pierre Duriot

Régis Ollivier

Le 11 février 2018

Le Colonel 3.0

 

 

© Tosque Jean-Louis

 

Minute cynique… Serge, 60 ans, ancien sportif de haut niveau, aujourd’hui invalide à 55 %, est allé soigner son vieux père à Nice. A son retour, il a retrouvé squatté son appartement de Neuilly-sur-Seine. Son bien estimé à 550 000 euros, est occupé par un couple et deux enfants en bas âge. Les intéressés ont forcé le code d’accès de l’immeuble et la serrure haute sécurité installée au lendemain d’une tentative de cambriolage. Ils ont changé les serrures, équipé l’appartement d’une alarme et installé leurs meubles. Pour Serge, pas de simple procédure d’expulsion, car au-delà de 48 heures, les nouveaux occupants, même sans droit ni titre, sont en mesure d’invoquer le droit au logement. A la charge du propriétaire, une procédure compliquée pouvant durer jusqu’à trois ou quatre ans. Et attention, au cas où vous voudriez déloger vous même les occupants illégaux, vous risquez trois ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende. La loi est dure pour les gens honnêtes. Ou alors, vous vous appelez Youcef, vous avez 76 ans, et malgré la même mésaventure, vous pouvez regagner votre pavillon de Garges-lès-Gonesse squatté pendant deux mois par des Roms. Les « jeunes » de la cité voisine, sont venus exercer une justice solidaire et communautaire, par le dialogue, ou plutôt l’intimidation, si ce n’est la terreur, mais sans violence paraît-il et libérer le logement de l’aïeul. Il y a eu deux gardes à vue chez les « jeunes », certes, mais Youcef a tout de même repris possession de sa maison. Les auteurs s’en sont même vantés sur les réseaux sociaux. Serge, lui, n’en dort plus la nuit, de cette loi inique, qui prive de sa propriété acquise honnêtement un brave homme normal, blanc. En résumé, la démocratie française permet à des voyous de dépouiller les citoyens et accepte bon an mal an une application de ses lois à géométrie variable, en fonction de l’origine du propriétaire. Etonnant non ? Il reste à attendre les suites judiciaires de cette justice de quartier mais quelque part, on ne se fait guerre d’illusion. Peut-être qu’au prochain voyage présidentiel de plus de 48 heures, les citoyens devraient reprendre possession de leur pays…

http://www.pierre-duriot.com

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

3 thoughts to “La minute cynique de Pierre Duriot”

  1. Pas de chance pour ce brave homme , il est Français et blanc et pas issu du continent africain
    Pour ces seules raisons , les lois Françaises de peuvent lui être appliquées
    En conclusion nous avons un gouvernement « voyou » qui ne protège pas ses citoyens et donnent tous les droits à des non Français ( qui même si ils ont des papiers français , c’est uniquement pour piller l’état avec des aides sociales )

  2. La victime a sollicité le commissariat de police local qui n’est pas intervenu par méconnaissance de l’évolution de la loi sur le sujet !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.