La minute cynique de Pierre Duriot

Publié par Régis Ollivier

Le 07 mai 2018

Le Colonel 3.0

 

 

En ce qui concerne les sur-réactions en France, je n’ai pas souhaité commenter car je me suis dit : « les chiens aboient, la caravane passe… ». Mais je suis en total accord avec les propos de Pierre Duriot. //RO

 

© Pierre Duriot

 

Minute cynique… revoilà Trump, grotesque, mimant le Bataclan, expliquant que si quelques combattants aguerris et armés s’étaient trouvés là, le bilan n’aurait sans doute pas été aussi lourd. De quoi se mêle-t-il ce dingue, répliquent en choeur les familles de victimes et les petits bras de la politique, gauchistes et bien-pensants de tous bords ? 33 000 morts par armes à feu et par an aux Etats-Unis, mon petit monsieur, alors, Camenbert… Dans ce concert anti-Trump, curieusement, Macron ne la ramène pas. Oui, sur les 33 000 morts cités par les béni-oui-oui, les deux tiers sont des suicides, qui se seraient suicidés de toute façon, avec ou sans armes à feu. Les gens abattus par les flics ne représentent que 3 % du total et ce ne sont pas des meurtres, ce sont des opérations de Police. En fait, le nombre de morts par armes à feu décline aux USA, alors que les législations des états permettent de plus en plus à un citoyen lambda de porter une arme dissimulée. Les armes à feu sont utilisées en réalité plus de quatre-vingts fois plus souvent pour protéger les vies d’honnêtes citoyens que pour prendre des vies. 200 000 femmes utilisent chaque année une arme à feu pour réchapper d’une agression sexuelle et les citoyens sans histoire tuent deux fois plus de criminels que la police chaque année. Les états qui ont autorisé le port d’arme ont réduit leur taux d’homicides de 8,5%, de viols de 5%, d’assauts aggravés de 7% et de vols de 3%. Là où ça se corse, est que la population la plus concernée par les meurtres, avant 2010, est celle des noirs qui tuent d’autres noirs, dans le cadre d’activités délictueuses. Un peu comme si en France on mettait les règlements de comptes de nos basanés marseillais sur le dos des clubs de tir sportif. Rassurez vous, Obama a mis fin à ces statistiques ethniques trop peu politiquement correctes. Restent les statistiques mondiales qui nous apprennent que les pays où on se tue le plus sont les pays africains et ceux d’Amérique centrale. Que si les pays musulmans sont peu délinquants dans les pires dictatures islamiques, les musulmans en revanche, sont sur-représentés dans les meurtriers quand ils sont minoritaires dans les pays européens. Qu’aux Etats-Unis on se tue deux fois moins qu’en Russie et encore bien moins que dans les DOM-TOM français où le meurtre est galopant. Enfin, le grand pays le moins tueur au monde, est le Japon, lequel est aussi le pays où l’on pratique le moins, voire pas du tout, le « vivre ensemble », avec on sait qui. Finalement, on comprend pourquoi Macron, plus au fait de certains chiffres que ses porte-flingues braillards, a jugé bon de ne pas trop disserter sur le sujet… des fois que Trump serait moins grotesque qu’il en a l’air.

http://www.pierre-duriot.com

 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

2 thoughts to “La minute cynique de Pierre Duriot”

  1. Ainsi, entre 2009 et 2017, (les années Obama) en matière de tueries de masse, la France a plus souffert que les USA, soit 532 décès pour 100 000 habitants contre « seulement » 527 aux USA.
    Puis on peut affirmer que le braillard TRUMP a raison de dire que si quelqu’un avait été armé, l’affaire du Bataclan eut été très différente. On se demande aussi comment les déclarations de Trump à la convention du NRA (National Rifle Association) affectent les parents des victimes et même l’ancien Président Hollande. Mais c’est une autre histoire…
    Par ailleurs on montre que les états américains qui autorisent le port d’arme (visible) pour leurs citoyens ont 23% de crime de sang en moins que leurs voisins interdisant ou réglementant sévèrement le dit port d’arme.
    En passant, si la France se désarme, c’est aux États-Unis qu’elle vide ses dépôts, depuis les sabres Napoléoniens jusqu’aux meilleures armes d’infanterie qu’on va acheter en vente libre ! (un Mas 36 neuf, non « démilitarisé » coûte $50 !).
    Un ami pour le plaisir, a acquis la collection complète des armes françaises du Chassepot au Famas. Un très grand nombre d’armes était livré dans leur emballage d’usine, prêt à l’emploi ! Vérification faite, sa collection est plus complète que celle du Musée de l’Armée à Paris qui est de plus, « règlement-règlement », totalement inopérable.
    En balade au Texas avec des amis de France, et surtout pour frimer, j’ai mon MAC-50 à la ceinture qui me tient toujours aussi chaud qu’au Sahara (ha ha).

  2. Un colonel, comme chacun sait, c’est un militaire et sur des sujets sensibles, ça peut avoir la gâchette sensible. J’ai filé, comme tous les trois jours, la Minute cynique au colonel donc et là, pas de chance, en nettoyant l’arme, le coup est parti tout seul. Il faut dire que cette minute là est bien armée et très chatouilleuse, lisez la bien et vous comprendrez. Attention, à trois je tire… un. Pan.

Les commentaires sont clos.