Actualités, France, Médias, Minute cynique, Société

La minute cynique de Pierre Duriot

352

Publié par Régis Ollivier

Le 20 mai 2018

Le Colonel 3.0

 

 

Ajoutons à ce tableau triste mais bien réel, les étudiants gauchistes qui ne veulent plus passer les examens ou alors avoir de facto, la moyenne et surtout les diplômes. Ben voyons ma brave dame, pourquoi se faire chier… //RO

 

 

© Pierre Duriot

 

Minute cynique… Jérôme Leroy, journaliste à Causeur, devant l’éternel, implore que l’on cesse d’emmerder les zadistes, parce que « les zadistes ne font que se défendre ». Ils ne demandent rien sinon « expérimenter d’autres manières de vivre et de produire ». Qui est-ce que ça gêne ? Explique le plumitif. Oui, arrêtez de les emmerder, filer leur la terre qu’ils demandent, même si elle appartient à d’autres, laissez les travailler au noir, permettez leur de vendre leurs produits sur des marchés locaux en s’affranchissant de toute réglementation sanitaire, donnez leurs toutes les allocs qu’ils veulent, « on a d’autres problèmes après tout ». Il a raison, on emmerde pas mal de monde finalement. Prenez les dealers des cités, ils « expérimentent d’autres manières de vivre et de produire », vendent de la main à la main, en oseille fraîche, embauchent les guetteurs à la tâche, les payent sans les déclarer, les liquident quand ils veulent, règlent leurs comptes territoriaux à la Kalach. Une nouvelle manière de voir l’économie, cessez de les emmerder. Ils tabassent les flics en patrouille, mais ils ne font que se défendre. Les grandes fortunes expérimentent aussi. Elle domicilient leurs actifs dans des paradis fiscaux, leurs dettes en France, ne paient pas d’impôt, pratiquent l’optimisation fiscale, nous la mettent profond chaque année avec leur évasion de capitaux : ils expérimentent, ne font que se défendre face à une fiscalité trop forte. C’est une nouvelle manière de vivre et de produire, sur des yachts immatriculés à Nassau, avec des poufiasses payées au biffetons de cinq cents euros glissés dans l’élastique du string. Cessez de les emmerder. Vous comprenez, il faut financer l’expérimentation de nouvelles formes d’existences, rincer les braves gens qui triment pour donner des allocations aux deux premiers et assurer le remplissage des coffres exotiques des derniers. L’expérimentation ça n’a pas de prix, ces braves gens cherchent sans relâche, prennent des risques pour que nous tous sortions de ce cercle infernal, travailler, consommer, payer. Grâce à eux, un jour sans doute, plus personne ne se fera chier au boulot et tout le monde recevra des allocs, gratos. Je demanderais bien moi, si je peux devenir zadiste chez moi, ne plus aller travailler, toucher ma paye quand même, ne plus payer d’impôt et profiter du système, en demandant qu’on arrête de m’emmerder. Vous êtes susceptible de molester les CRS ? Non. Vous avez une couleur ou une religion qui vous permet de hurler au racisme ? Non. Vous avez des potes actionnaires ou ministres ? Non. Alors faut payer, mon pauvre monsieur…

http://www.pierre-duriot.com

 

 

 

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.



@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!