Actualités, Économie, France, Minute cynique, Politique

La minute cynique de Pierre Duriot

451

Publié par Régis Ollivier

Le 07 juin 2018

Le Colonel 3.0

 

 

© Pierre Duriot

 

 

Minute cynique… Macron avait prévenu dès son arrivée. Il était là pour que la France fasse des affaires et pour réaffirmer l’ordre Républicain, on allait voir ce qu’on allait voir. Dans le désordre, il se faisait fort de relancer l’économie, d’augmenter le pouvoir d’achat des classes moyennes, de limiter la hausse des impôts, surtout celle de la CSG pour les vieux, avait-il assuré les yeux dans les yeux à Bourdin. Il comptait aussi faciliter le travail des entreprises, redonner de la compétitivité… en théorie. En pratique, le gasoil est à 1,5€ et plombe tout à la fois, pouvoir d’achat, impôts et compétitivité des entreprises, qui ont quasiment toutes besoin de transporter hommes ou marchandises. Ca résume une volonté politique non, alors que le taux des taxes sur les carburants est tel que l’augmentation du prix du brut n’est jamais qu’une variable mineure de l’ajustement. Et en jouant sur les taxes, on pourrait facilement maintenir un prix abordable. De toute façon, l’artiste a bien compris que les gens iraient au boulot avec leur plein quotidien, quel qu’en soit le prix et rogneraient sur le reste, ce qui certes, permettra, à ses sans doute potes actionnaires du pétrole, de continuer à s’en mettre plein les poches, mais va se répercuter gravement sur tout le reste de l’économie. L’art de ruiner un pays. Il s’en fout, il ne cherche pas à se faire aimer et apparemment, il y arrive très bien. Pour en remettre une bonne couche, avec l’argent qui reste, l’homme a préféré investir dans de nouveaux radars, en plus perfectionné encore. Reste le second volet : l’ordre républicain. Dans les banlieues ? Non ma brave dame, à l’international. Notre coquelet se mêle de faire la leçon à Trump et à Poutine, veut pacifier la Palestine et la Syrie, expliquer aux Italiens comment ils doivent voter et raconter que l’Autriche ne pratique pas le choix humaniste qui s’impose avec les migrants. Lui, il les reçoit à l’Elysée, mais attention, que les grimpeurs. En réalité, il n’avait pas précisé, l’ordre républicain va régner, mais uniquement sur la route, parce que pour le reste, on va relâcher dans la nature, d’ici quelques mois, une cohorte de djihadistes, parmi les plus dangereux, en espérant qu’ils se seront déradicalisés. Au nom des droits de l’homme, tant qu’ils n’auront tué personne, il ne faudra les surveiller que de loin. Avec un peu de chance, en préparant leurs prochains attentats, ces gentils invités de la nation vont se faire prendre en délit de grand excès de vitesse entre Roubaix et Molenbeek et retourner direct au gnouf…

http://www.pierre-duriot.com

 

 

 

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.



@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!