La « minute cynique » de Pierre Duriot

Régis Ollivier, le 07 décembre 2016

Le Colonel


 


 

Minute cynique… le camarade Manu a accueilli Nanard à son bureau. Il a parlé de son « ami » et il est vrai, nous le savons tous, que des amis, on en a peu, surtout quand on traîne cinq ans d’un bilan calamiteux dans tous les domaines. Ainsi, le type pas foutu d’aller se recueillir officiellement à Nice, là où sont morts des dizaines de nos compatriotes, c’est son ami ? Le sortant a été acclamé par l’ensemble du cabinet, alors qu’il plane à 10 % d’opinions favorables dans l’éventualité d’un premier tour électoral, c’est dire si les cabinets ministériels sont en phase avec le peuple. Le plus en phase de tous, Moi-Président, nomme pour finir le job, ses plus proches et plus fidèles lieutenants, ceux donc qui soutiennent la politique délétère qui l’a mené à 5 % d’opinions favorables chez les français. On a encore du mal à comprendre, à moins qu’il ne se méfie désormais de tout le monde, au point de craindre une révolution de palais, un genre de coup d’Etat de velours, couleur orange. Manu a d’ailleurs laissé planer un doute : « Je ne le respecte plus, je ne le supporte plus » et il ne doit pas être le seul au palais. Voilà qui situe une ambiance. Mais Manu a également accueilli Nanard, avec ce petit mot : mon « frère ». Là, tout de suite, c’est plus clair, la loge maçonnique joue aux chaises musicales et donc, les barbus battent la mesure…

 

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

2 thoughts to “La « minute cynique » de Pierre Duriot”

  1. En principe les maçons n’utilisaient pas le mot « frère » en public. Tout se perd, la transparence se fait cynisme.

  2. C’est vrai que l’on a du mal de comprendre le comportement de dirigeants très peu côtés au sein d’un pays où les citoyens sont très souvent amnésiques. Comment croire aux ambitions d’un candidat qui a été premier ministre sous une présidence très mal vue par la plus grande majorité d’un peuple , c’est fabuleux tout de même !. Si ce montage politique est gagnant , c’est fort mais tellement peu cohérent pour l’avenir d’un pays qui mérite mieux.

Les commentaires sont clos.