La « minute cynique » de Pierre Duriot

Régis Ollivier, le 04 janvier 2017

Le Colonel


 


Minute cynique… l’air de rien, le gouvernement prépare en douce deux mesures qui, à priori, n’ont rien à voir l’une avec l’autre, alors qu’en fait, elles augurent de la forme de dictature la plus ultime. Le revenu minimum garanti, qui permettra à chacun de faire le choix de demeurer oisif et qui l’obligera à voter pour le gouvernement qui lui aura permis cette fantaisie impensable dans une société de consommation. Parce que bien sûr, il va consommer quand même, mais sur le dos et sur le travail des autres. Sans compter un appel d’air important depuis l’étranger, d’où tout le monde va rappliquer pour toucher ce minimum qui correspondra à un maximum, si on le compare aux pays d’origine. Une oisiveté qui permettra même à certains d’avoir plus de temps pour nous bassiner avec leurs pratiques religieuses qu’il faudra impérativement respecter sous peine d’accusation de racisme. Et puis, il y a aussi la disparition programmée de l’argent liquide, c’est à dire l’impossibilité, pour ceux qui seront au revenu minimum de faire un petit boulot au noir pour améliorer leur quotidien. L’impossibilité surtout, pour les gens honnêtes de trop l’ouvrir ou de dire trop clairement qu’ils ne sont pas d’accord avec la politique menée par le parti au pouvoir. Car en cas de mauvaise pensée, en un clic, on coupe net la validité de la carte bleue et l’opposant, ne pouvant se rabattre sur une solution « en liquide », se voit condamné, socialement et économiquement, n’ayant plus qu’à mourir. L’esprit gauchiste paroxystique, sous couvert de mesures sociales, anéantit en deux coups les libertés de penser, de voter, de parler, de se déplacer : elle est pas belle la vie ?

 

 


Photo libre de droits

 

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

One thought to “La « minute cynique » de Pierre Duriot”

  1. Différence entre :
    “Liberté-Égalité-Fraternité” et
    “Travail-Famille-Patrie” ?…
    Où est la dictature véritable ?…

    Commentez. Vous avez deux heures !

Les commentaires sont clos.