La « minute cynique » de Pierre Duriot

Régis Ollivier, le 18 janvier 2017

Le Colonel



Minute cynique… le 12 janvier dernier, la police espagnole a saisi 12 000 armes de guerre, sur quatre sites, à Olot, Liendo, Galdácano et Guecho, des armes toutes en état de marche, soit récentes, soit révisées. A la manière de la drogue qui transite par l’Espagne avant d’inonder toute l’Europe, ces armes sont sans doute destinées aux mêmes itinéraires. Mais alors, qui aurait l’idée stupide de prendre de tels risques en matière de transport, s’il n’y avait, à l’autre bout de la chaîne de livraison, des hommes prêts à faire feu, sur qui ? Et comme pour la drogue, la saisie d’une partie du trafic réel n’augure t-elle pas de stocks plus amples encore en circulation? Presque personne n’a parlé de cette saisie record d’armes de guerre, histoire de ne pas provoquer d’angoisse supplémentaire dans une Europe traumatisée par les dégâts occasionnés par seulement quatre fusils d’assaut identiques en tous points aux 12 000 armes saisies, lors de l’attentat du Bataclan. Du matériel de quelle armée s’agit-il ? De cette cinquième colonne islamiste évoquée par ceux que l’on appelle vulgairement des complotistes et qui pourraient, de ce fait, avoir raison ? La Guerilla d’Obertone serait-elle en marche, à ce point point qu’il faille juguler l’information pour que personne n’entende les bruits de bottes ? Rassurons nous, les saisies d’armes ressemblent à l’insécurité. Comme disait Cazeneuve du temps de son ministère de l’intérieur, il ne faut pas confondre l’insécurité réelle et le sentiment de sécurité. Ces espagnols ont dû avoir un sentiment de saisie…

 

 


Illustration par Le Colonel. Photo : Capture d’écran.

Source : https://francais.rt.com

 

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

3 thoughts to “La « minute cynique » de Pierre Duriot”

  1. merci pierre.. tant que ce ne sont que des  » sentiments ».. j’aime bien vos textes.. nous sommes pres de la frontiére espagnole. en revenant de l’espagne vers la france, il y a assez souvent la police à la frontiére souvent cagoulés, avec des mitraillettes ( me dit mon mari )… et des voitures arrêtées.
    jamais rien dans le sens espagne france ( mais nous ne traversons pas tous les jours… donc ce n’est pas une  » statistique » valable : juste un sentiment )

  2. Je suppose qu’il y a une erreur: ne pas confondre l’insécurité réelle et le sentiment d’insécurité (et pas de sécurité)

Les commentaires sont clos.