La « minute cynique » de Pierre Duriot

Régis Ollivier, le 24 janvier 2017

Le Colonel


 


Minute cynique… Benoît Hamon, en très probable vainqueur de la microscopique primaire citoyenne, signe cette gauche totalement déconnectée de la politique et même de la vie réelle, idéologique jusqu’à la bêtise. Hamon veut un revenu obligatoire pour tout le monde, planifie la permission à chacun de rester oisif en percevant une subvention arrondie par les petits boulots au noir. Un peu comme dans ses banlieues ? Il veut aussi de nouvelles taxes : étonnant pour un socialiste ? Pour financer l’utopie, on lui suggère plutôt la création d’un genre de Rouble soviétique, ou d’un Franc CFA de roitelet africain. Hamon, c’est le type qui va à Brest et qui trouve qu’il y a trop de blancs et pas assez de diversité, mais qui ne trouve rien à dire quand les salafistes font la loi à Trappes. Hamon, c’est le calculateur, qui voit dans la reconnaissance de la Palestine l’occasion de récupérer le vote des banlieues. Autant bouffer au râtelier le mieux garni, quitte à trahir sa patrie. Hamon ne fait que du social, il ne parle pas d’industrie et de production, il préfère sans doute la France des kebabs à celle d’Airbus et des chantiers navals de Saint-Nazaire. Hamon, c’est encore le type qui fête son premier tour sur une péniche. L’image est parfaite, il flotte dans Paris, est en apesanteur, n’est relié à la réalité du quai que par de fines amarres. Hamon en fait, nous propose la tiers-mondisation du travail, de l’énergie, de l’enseignement, généralise son modèle de banlieue essonnienne à l’ensemble du territoire : le marché halal comme tradition, le centre socio-cul de quartier comme culture officielle et le rap « Nike la France » comme chant patriotique. Fort heureusement, on apprend que le nombre de participants à la primaire de la gauche est dérisoire et encore, il aurait été gonflé, bidouillé, ce qui s’apparente désormais à un sport officiel rue de Solférino . Finalement, les illuminés qui suivent Hamon ne sont qu’une petite escouade et avec la presse qui tente avec hargne de nous faire croire que cette primaire désigne un futur finaliste crédible de la présidentielle, on pourrait presque craindre un raz de marée rose. Sinon, on imagine aisément la France représentée par Benoît Hamon en sommet international, entre Trump, Poutine et Xi Jinping…


Photo : http://www.sofoot.com

 

 


 

7 réflexions au sujet de “La « minute cynique » de Pierre Duriot”

  1. Bonsoir,

    @Keg, ce qui est certain c’est qu’initialement, le régime politique français ( comme dans beaucoup d’autres pays ) avait pour objectif de favoriser l’émergence d’un consensus NATIONAL. Ce n’est plus le cas ( comme dans beaucoup d’autres pays ).

    Existe-t-il des « metrics » permettant de comprendre facilement notre pays ? non. Vous me direz « mais c’est un pays dont nous parlons et il ne peut y avoir que quelques metrics pour comprendre > réfléchir > agir ». Dans ce cas, je répondrai que c’est donc une évidence que l’état, le pays n’est plus gérable donc plus géré.

    Tout ça pour dire que lorsque des énarques ne peuvent plus maitriser l’état alors on a des soucis à se faire. D’ailleurs, dans les faits, on les vit ces soucis. Comme la douleur progressivement on ne la sent plus ( ou par accoup ), la violence de la société on ne la sent plus, même si elle est réelle, ou du moins on la sent par accout.

    Cela fait maintenant 8 ans que je réfléchis à un chemin permet de changer la France. Depuis quelques temps, mon attention se porte sur des mécanismes simples reprenant tous ceux que nous connaissons, complexes, telle que la sécurité social, le chomage, la formation …
    A terme mon objectif est de permettre à tous mes concitoyens de pouvoir comprendre le fonctionnement de l’état en temps réel ( ou presque ) ce qui devrait leur permettre de mieux appréhender ce que les hommes et femmes politiques expriment lors de leurs débats, leurs de leurs meetings ou leurs de leurs élections.

    Actuellement, il ne m’est pas possible de comprendre si tel ou tel mesure est bien pour moi, est bien pour mon entourage et si elle est bien pour mes compatriotes que je ne connais pas pour une écrasante majorité d’entre eux.

    Idéalement, je dois pouvoir convaincre ( lorsque j’ai compris le bien fondé d’une mesure ) un vioc, un ado, une personne de l’unef, un centralien, un général 2s, ma boulangère, un truand, un artiste, un punk à chien.

    On nous parle des hommes et des femmes qui se présentent, ils parlent de leur programme mais personne n’est capable de mesurer l’incidence de ces programmes.
    Dans un logiciel, il y une entrée et une sortie. L’état est un programme, un contrat logique, entre les citoyens. Il n’y a aucune raison pour que l’état ne soit pas logique donc efficace.
    A partir de là, nous pourrons recommancer à croire au programme démocratique français juste parce que nous seront capable d’intéragir avec les personnes qui veulent nous représenter et nous obtenir ensemble, par leur biais, un consensus avec ceux dont étions en 2017 fondammentalement opposé.

    Bref.

    Cordialement,
    Naud.

  2. Une victoire au bulletin arraché est-ce encore une victoire?
    Il est des victoires (en apparence) qui sont des défaites (en réalité).

    Que se passera t-il si l’électeur boude ses urnes le 29, encore plus que le 22?
    Y aura t-il un candidat, estampillé socia-lie, à l’officiel des spectacles de Mai? Qui aura le courage de s’y coltiner.
    Qui l’emportera au second tour de Mélenchon et le Pen?

    Vous comprenez pourquoi je voterai blanc. On ne pourra me taxer de favoritisme, puisque je renvoie dos à dos, les sauveurs auto-proclames de la France (au nom de qui fait-on alors la guerre à celui de Syrie?)

    http://wp.me/p4Im0Q-1vq

  3. Bravo, c’est exactement mon sentiment. Un point de vue auquel il faut rajouter la banalisation du cannabis qu’une étude sérieuse, en apparence du moins, montre qu’il conduit à la schizophrènie. Et qu’on ne vienne pas dire que la reconnaissance officielle de cette drogue permettrait de mieux en contrôler le trafic: un énorme mensonge de plus.

  4. @ROUSSEL DENIS…..Je n’aurais pas dit mieux ! Si vous avez un candidat pouvant se déterminer suivant le processus décrit, je vote pour lui ! Cependant, il faudrait donner un sérieux coup de pied dans la fourmilière laquelle se hérissera de toutes ses armes afin de ne pas se laisser retirer le pain de la bouche en manipulant les masses et ses différentes strates ….

  5. Merci pour cette mise au point.
    Cependant vous n’évoquez pas son productif — quoique précipité — passage au ministère de « l’éducation »* nationale. Avec davantage de temps à ce poste essentiel et prestigieux, il nous aurait montré l’entière étendue de ses capacités.

    * entre guillemets car je considère qu’il s’agit d’instruction ; l’éducation étant réservé à la famille.

  6. Le parti socialiste a l’histoire qu’il mérite mais le plus dangereux dans cette affaire, c’est l’oubli volontaire des l’intérêts de la France et des français pour des raisons personnelles ambitieuses . Nous allons sortir d’un quinquennat dégradant, confier notre avenir à un homme dont les promesses s’apparentent à des histoires de « père noël » serait décidément le chemin d’une fin dramatique pour notre beau pays. Comment peut on faire confiance à de tels hommes politiques qui recueillent d’ailleurs les soutiens de concurrents qui désapprouvaient la veille des projets farfelus. Continuons à espérer un meilleur destin pour la France avec l’élection en mai d’un véritable chef d’état qui redonne enfin des couleurs internationales à une nation qui n’a pas renier son histoire et qui doit peser sur les destinées mondiales d’une planète décidément très malade.

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :