La « minute cynique » de Pierre Duriot

Régis Ollivier, le 19 février 2017

Le Colonel


© Fonds privé @TJL


 

Minute cynique… près de cinq cents migrants ont forcé vendredi dernier la frontière entre l’Espagne et le Maroc à Ceuta, l’enclave européenne en Afrique. Au même moment, Rabat menace de « ne plus contrôler les flux migratoires si un différend agricole avec l’Union européenne n’est pas réglé ». C’est un média africain qui le dit, pendant que les nôtres persistent à nous expliquer toute la détresse de gens fuyant la guerre, au besoin en trafiquant photos et témoignages. S’il fallait une preuve supplémentaire de l’incurie de la campagne de culpabilisation généralisée, diffusée auprès des peuples européens, la voilà. Ce Maroc empêtré à sa frontière sud, tout comme l’Algérie, ne parlons pas de la Libye, qui ne veulent pas de ces Africains noirs, trouvent confortable de s’en servir comme monnaie d’échange pour imposer des conditions économiques à leur avantage et les laissent traverser leurs pays sans trop de dommages. Le mufti Erdogan a montré la voie, pourquoi se priver ? Elle est belle la « misère humaine » et encore plus quand elle est utile, sonnante et trébuchante. D’une main on fait pression sur les négociateurs des questions agricoles et de l’autre, on appelle les associations bien pensantes, idiotes utiles de la misère des pauvres gens, qui affrètent de gros Zodiac pour aller chercher les migrants directement dans les ports, comme l’ont montré les suivis GPS. Pendant ce temps les journaux télévisés se chargent des plans de communication. Il ne reste qu’à traiter les opposants de fascistes, les journalistes sérieux de complotistes, les peuples de racistes et le tour est presque joué. Il manque que la déstabilisation des candidats non conformes, l’érection de la racaille afro-musulmane en figures héroïques de la résistance des opprimés et la dispersion des valeurs locales par le jeu de l’actionnariat international. C’est en cours…

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

4 thoughts to “La « minute cynique » de Pierre Duriot”

  1. Que penser des « néo-bourgeois de Calais » qui ont remis les clefs de la ville (donc la frontière) aux Anglais.

  2. Face à ce tsunami programmé et à la carence du politique, peut-on encore espérer que parmi nos 4458 généraux toutes catégories, recensés en 2016 (source ANOCR) ; en principe « initiés à l’enchaînement des faits » clausewitzien ; il n’y ait pas un nouveau Bonaparte capable d’inverser la menace ? Ne dit-on pas qu’il faille oser pour vaincre !

  3. Mais que l’Espagne -qui sera le principal receptacle de ces migrants -rende CEUTA au Maroc, cela fera une frontière Européenne de moins !

Les commentaires sont clos.