La « minute cynique » de Pierre Duriot

Régis Ollivier, le 21 février 2017

Le Colonel


© Fonds privé @TJL


Minute cynique… la ministre du Commerce suédoise Ann Linde et plusieurs femmes du gouvernement suédois s’en sont allées, cancanant, défiler voilées devant le président iranien Rohani, tout en se targuant de pratiquer « une politique étrangère féministe ». Il faut mieux entendre ça que d’être sourd. La délégation, emmenée par le premier ministre, Stefan Löfven, avait pour objet des transactions commerciales avec l’Iran, ça valait bien l’humiliation des suffragettes suédoises. Michelle Obama, belle et noire, tête nue, toisant les barbus, n’est pas à la portée de première féministe hystérique venue. Notre Ségolène Royal, dans le même pays, en septembre dernier, avait également fait acte de contrition. Etonnant non ? Et la France a fait appel à des hôtesses de l’air volontaires pour porter le voile lors des escales dans ce pays moyennageux. La défense d’une politique d’égalité entre les femmes et les hommes sait ramper quand il s’agit de récupérer un peu du blé de ces gens là, quitte à appeler « pragmatisme » ce qui relève de la pure soumission. Cette allégence suédoise, pays chantre de l’égalité des sexes, est d’autant plus regrettable que sur place des femmes risquent leurs vies pour s’émanciper de l’oppression, pas comme nos Femen qui font leurs cirques télévisés dans des pays conquis et sans risque. Ann Linde s’est justifiée en arguant qu’elle n’avait pas le choix… un peu comme les jeunes femmes qui se font violer dans son pays. Dans son rapport, la police suédoise attribue les viols commis par les migrants à leur volonté de « montrer leur pouvoir sur la femme » en raison du rôle « non traditionnel » joué par la gent féminine dans les sociétés européennes. Si, Madame Linde, on a le choix de ne pas commercer avec ces gens là. En somme, les Suédois estiment que l’Iran pratique une religion de paix et d’amour, mais que la soumission est nécessaire si on veut rester en vie, cherchez l’erreur. En remontant pas bien loin dans le passé, on se souvient que l’Iran du Shah fut un genre de Suisse du Moyen-Orient, où de jeunes femmes élégantes posaient, revêtues de mode parisienne, taillée façon débardeur et descendant au-dessus du genou. On en est à la disparition pure et simple de la gent féminine sous un tente canadienne noire. Ca permet de bien mesurer l’apport culturel migratoire fait à l’Europe…

 

 


 

1 réflexion au sujet de « La « minute cynique » de Pierre Duriot »

  1. Il me semble que dans un certain pays  » seule démocratie de la région » . un ministre n’a pas voulu serrer la main à notre ministre(esse) de la santé lors de sa visite dans ce pays ( au motif qu’un homme n’a pas à serrer la main d’une femme car cela est impur ) et personne n’en a parlé.

    il me semble que de certains journaux d’un certain pays ( ouvert) ont sur une photo , supprimé toutes les femmes ,lors d’une grande manifestation parisienne en la mémoire de Charlie Hebdo , et pas un mot dans la presse ou ailleurs .

    il me semble qu’en France même, certaines femmes françaises ne peuvent divorcer selon les lois françaises dans des tribunaux qui ne sont pas du tout laïques , donc elles ne sont pas divorcées , ne peuvent se remariées et leurs enfants à naitre ne seront que des ( batards ) mais même les grandes « défenderesse »s du féminisme comme Caroline FOUREST et les furies de FEMEN font profil bas .

    Alors lorsque l’on parlera de tous les pays et qu’ils seront traités de la même façon , la démocratie sera là .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :