La « minute cynique » de Pierre Duriot

Régis Ollivier, le 05 mars 2017

Le Colonel


© Fonds privé @TJL


Minute cynique… On se gausse dans les journaux télévisés, de tous ces types qui quittent le navire comme des rats, autour de Fillon, dont pourtant, la culpabilité n’est pas établie et qui n’est pas encore mis en examen, s’il l’est un jour. Fillon l’inélégant, avec sa femme, au prénom sous entendant une rime fort malvenue avec un adjectif désagréable, ne bénéficie pas, de la part de ses camarades, de la présomption d’innocence. Et pourtant, on nous en rebat les oreilles de la présomption d’innocence, chez les politiques, souvent sur un air sentencieux, avec une rhétorique que l’on connaît pas coeur : « Je fais confiance à la justice de mon pays ». Il aura fallu toutes les puissances convergentes de la presse aux ordres et des influences gauchisantes pour que l’on s’aperçoive de ce que tout le monde sait, sans oser le dire, que cette justice de gens nommés par la chancellerie, syndiqués, maçons, politisés, en progression de carrière et copains avec les journalistes et les politiques, est forcément sous influence du pouvoir. Même si on peut lui concéder, à la rigueur, qu’elle essaie de l’être le moins possible. Avec tout ça, on en oublierait presque ceux qui se sont fait la malle, à gauche, après avoir, contre toute attente, plébiscité Hamon. Le mufti de Trappes, avec ses potes de quartiers, doit se sentir bien seul, devenu le candidat furtif, abandonné de tous les éléphants du PS, qui ostensiblement, boudent son programme trop à gauche et trop social. Les rats aussi ont quitté le navire, ne sont même pas montés dedans d’ailleurs. Non, il n’y a bien qu’une seule option, libérale, libertaire, médiatique, européiste, multiculturelle, islamo-sympathique bon teint, incarnée par Macron, peut-être par Juppé. Entre Fillon le pestiféré et Hamon, l’abandonné, on s’aperçoit que dans les partis politiques l’appât du gain et la soif de pouvoir priment sur les idéologies économiques ou sociales. Le candidat formaté, imposé par des instances supranationales, est de rigueur et les quelques options roses ou bleues, chez les uns et les autres, ne trompent plus personne, ou du moins, pas grand monde. Dans la mêlée, il n’y en a qu’un qui ose le montrer, passant sans la moindre gêne aux entournures de Sarkozy à Hollande, de Hollande à Macron, puis de Macron, éventuellement à Juppé. Merci M. Bayrou, de matérialiser de manière aussi réaliste, à vous seul, le fait qu’entre Marine Le-Pen et Jean-Luc Mélenchon, il existe un espace politique « bankable » où tout le monde peut circuler librement…

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

6 thoughts to “La « minute cynique » de Pierre Duriot”

  1. Qu’il ne fasse confiance qu’à son banquier. Car la masse de pognon qu’il a récupéré grâce à la primaire devrait pouvoir « contrecarré » tous les plans de Caton et de sa bande de conseillers occultes. Et quoi de mieux que le mariage pour « empèchement synchronisés et plus si nécessités », pour basculer la France vers une démocratie chrétienne. A lui, les 4 ministères régaliens, à elle les 3 autres ministères régaliens. Et le reste « tous privatisés ». Et l’exception culturelle française, repaire de toutes les « officines de la pensée unique » sera vendue aux enchères, comme les biens de l’Église à la Révolution.
    Seule parenthèse à cette braderie cultuelle, le Palais de l’Elysée sera donnée à l’abbé Pierre, pour y loger les SDF parisiens et eux seulement. FF et MLP, ne peuvent pas habiter un lieu de supplices pour le premier et d’inaccessible rêve pour la deuxième.
    Et si ce mariage de « raison » entre FF et MLP, ne peut se faire alors, il faudra convenir que les Perses sont les maitres du monde, et les peuples libres, athéniens, spartiates, macédoniens, seront réduits en esclavage pour toujours.

  2. Post scriptum

    Comme dit BENSOUSSAN dans son livre

     » LA FRANCE est soumise  »

    mais il ne dit qu’une partie de la vérité , il omet de parler de l’autre frêre siamois ennemi .

  3. N’oublions pas que le macron l’  » l’islamo-sympathique  » désigné comme ci-dessus

    Est le même Macro « encancé » par les banques américaines, le CAC 40, les fonds de pension américains, Terra-Nova » et son patron pédophile arrêté en grande Bretagne ( tiens on n’en parles plus – ou sont les médias)

    Le macron supporté par Terra nova qui désire sur le calendrier ôter des fêtes religieuses chrétiennes pour les remplacer par des fêtes religieuses juives et musulmanes – LE GRAND REMPLACEMENT –

    Le Macron la girouette, le pantin de la finance, dont le programme est celui de D.SK.

    ensuite

    le Macron  » désigné ici dans cet édito comme l’islamo sympathique

    et Fillon ( désigné comme le « catho intégriste – ce qui nuit depuis le début à sa campagne

    Seront ont demain lundi être reçu par le D.ieu en chef , c’est à dire le patron du CRIF .

    Après le repas du CRIF, voici l’interrogatoire .

    « la carotte et le bâton  »

    Bientôt personne ne pourra plus aller « pisser » , lie un bouquin ,manifester dans les rues de France , coucher avec sa femme ou sa maitresse ou autre chose sans avoir la bénédiction et l’aval du CRIF .

    Mais cela chut il ne faut pas en parler

    Alors lorsque l’on parles d’islamo- sympathique ( ce qui est très certainement vrai et à déplorer et à bannir )

    ils ne faut pas oublier de nommer le « K »ollaborisme au profit du judéo-sionisme sympathique qui est autant à déplorer ;

    Ce sont les deux nouveaux totalitarismes . tous deux ayant le culte de la tradition , le rejet de toute analyse critique , amour d’un passé mythique, l’acceptation sans discuté d’un message révélé .
    tous les deux sont à la recherche d’un bouc émissaire , à la recherche du complotisme, le délire de persécution, et la soif inextinguible de vengeance , celle ci perçue comme  » un service rendu à dieu)
    Ni l’un ni l’autre ne sont des modérés . tous les deux servent un D.ieu répressif et jaloux .

    ceci virant actuellement vers une pandémie politique : l’identitarisme ..

    donc il faudrait suggérer :

    séparation de l’église et de l’Etat ( ce qui est fait depuis 1905)

    séparation des salafistes et de l’Etat ( j’espère que cela se réalisera bientôt )

    séparation du CRIF et de l’état ( alors là…. bonne chance aux suicidaires qui s’y frotteront )

    bonnes élections à tous . moi s’est sûr j’irai à la pêche ,
    ne croyant en aucun D.ieu

  4. Que penser des patrons droitiste d’une presse de gauche ? Des « bankable » qui empochent les subventions distribuées par l’Etat au nom de la liberté de la presse.

  5. La gauche dans son comportement que ce soit sur la mise à jour du mur des cons ou dans les magouilles de son élection primaire, a montré son vrai visage. Son acharnement contre monsieur Fillon n’est pas plus honorable mais le pire dans ces basses manoeuvres du monde politique, c’est le lâchage du candidat pourtant élu démocratiquement dans les primaires de la droite par ses camarades de la droite qui a été nommée un jour la plus bête d’Europe. Ces gens mesquins , calculateurs et ambitieux pour des motifs d’intérêts personnels sont impardonnables et je souhaite tant que le candidat Fillon aille jusqu’au bout de son objectif car tous les autres grands élus ont fait pire que lui et la majorité ont eu des casseroles à traîner surtout à gauche. Où est la morale dans cette histoire ?. On ne peut se fier à personne et surtout pas à ses amis.

  6. « Je fais confiance à la justice de mon pays ». Cette formule me fait toujours penser à Bernard Tapie, celui des Guignols, auquel on faisait dire: « je fais confiance à la justice de mon pays, d’ailleurs je connais le juge perso. »

Les commentaires sont clos.