La minute cynique de Pierre Duriot

Régis Ollivier, le 23 avril 2017

Le Colonel


© Fonds privé @TJL


 

Minute cynique… sur les Champs-Elysées, une nième action prosélyte, au nom d’Allah, fut qualifiée d’attentat, en oubliant que ce type d’attaques a maintenant lieu tous les jours, mais ne reçoit le bon qualificatif de terroriste que quand il y a mort d’homme. Non j’exagère, des fois c’est un déséquilibré. La balle mortelle qui a traversé la vitre a tué un gendarme particulier, un homosexuel, venant nous rappeler fort opportunément, même si c’est un hasard, que chez ces gens là, on pratique ouvertement plusieurs genres de « phobies » congénitales, qui n’ont rien à voir avec l’islam, il est toujours utile de le préciser, des fois que des gens l’auraient oublié : l’homophobie, l’antisémitisme, le sexisme, la christianophobie… Houria Bouteldja le rappelle avec brio, elle qui appartient à sa « famille », à son « clan », à sa « race ». Elle explique que « l’antisionisme est [sa] terre d’asile » et que « Le mâle indigène défendra ses intérêts d’homme. Sa résistance sera implacable : Nous ne sommes pas des pédés ! ». Vous ne supportez pas ces traits culturels ? Vous êtes islamophobe, avouez le. Tous les défauts de soumission ne seront que pure haine et rancoeur colonialistes. Heureusement, le sage Poutou, sous ses airs bon peuple, fait la leçon moralisatrice, « si nos flics n’étaient pas armés, ils ne seraient pas des cibles ». On n’oserait à peine lui rappeler le souvenir de la belle Clarissa Jean-Philippe, policière hors service et sans arme, abattue comme une chienne. Il a raison au fond, face à un taré, repris de justice, déjà meurtrier, islamisé à mort, libéré sur sa bonne bouille par quelque juge rouge compatissant, il suffirait de se présenter comme un bon bourgeois de Calais, en pyjama blanc avec, sur un coussin ouaté, une clé de la maison France, pour ne pas être abattu ? Qu’attendons-nous ? J’ai dans mes relations, un brave sexagénaire, normal, blanc, condamné à quatre années de taule pour avoir mal tripoté quelques paquets de dollars pas trop propres. Il n’est pas dangereux pour deux sous, pas pédé non plus, mais sa peine, il va la tirer, sans aucun doute. Je devrais peut-être lui suggérer de se radicaliser en prison ?

 


 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

One thought to “La minute cynique de Pierre Duriot”

  1. Dans quel monde allons nous vivre?.
    Est-ce que Dieu, le Vrai, le Seul, celui que ma grand mère m’a appris à prier, donc, est-ce que mon Dieu va reconnaitre les siens?.
    Tout ça pour le pognon, rien que du pognon, et même pas notre pognon, puisque le français moyen de base, n’en a pas et qu’il est « redevable » de 30 000€ pour chaque contribuable payant l’IRPP.
    Finalement, le français de base, de souche, de conviction et de cœur, va vivre pendant 40 ans dans le désert, comme les israélites il y a plus de 2000 ans.
    Ce sera sans doute notre nouveau chemin de croix surveillés par tous les adorateurs du pognon mondialisé. Et le pire sera pour la fin. Le remplacement intégral du peuple français qui ne voulait pas se « soumettre ».
    « Quand le peuple vote mal, il faut changer le peuple » nous a prédit Berthold Brecht . Nous y sommes.

Les commentaires sont clos.