La minute cynique de Pierre Duriot

Régis Ollivier, le 01 mai 2017

Le Colonel


© Fonds privé @TJL


 

Minute cynique… dur d’être un gosse de la banlieue de Marseille, à grandir au milieu des barres HLM et des fourberies des petits dealers. Mais quand tu cours bien derrière un ballon, tu as une chance de t’en sortir, sans revendre du shit, ni faire du rap. Tu peux envisager un avenir sans braquage et sans armes, sans passer par la case prison et sans te griller avec les employeurs à cause d’un casier judiciaire à rallonge. Il faut pour cela bénéficier des structures les plus intimes et les plus solidaires de la société française, du petit club de foot du coin, animé par des bénévoles désintéressés, de gauche et subventionné par les deniers du contribuable, local et national. Puis, si tu cours vraiment bien et que tu as quelque chose en plus, tu vas dans un centre sportif populaire, aux frais de la nation, qui prend en charge ta formation sportive et ta progression dans les instances du foot. Et là, tu te révèles. Cette nation qui n’est pas la tienne, à l’origine, ce pays qui a accueilli tes parents et toi avec parce que tu es né sur son sol et qui t’a formé avec coeur, te sélectionne sans la moindre arrière pensée pour le représenter. Il te permet de porter le drapeau national sur tous les terrains de foot du monde. Et même, quand tu prends la grosse tête, que tu mets un coup de boule à un adversaire et que tu fais échouer ton pays en finale, personne ne t’en veut vraiment. C’est pas beau ça ? Et puis la gloire te porte, tu amasses des millions, tu fais la promotion du Qatar, pays musulman intégriste et de quelques marques de produits de consommation, moyennant beaucoup d’argent. Un parcours à priori exemplaire que des auteurs non autorisés, en 2008, ont voulu coucher sur papier. En fait, l’histoire n’est pas si belle, paraît-il et tous les manuscrits ont été volés, en plusieurs endroits, par cambriolage : un pur hasard. Et puis, faut pas exagérer, tu es pour le fait que les riches paient plus d’impôts que les autres : merci de tant d’abnégation. Mais tout de même, depuis l’étranger, auréolé d’une image préfabriquée de silencieux, tu finis par appeler à voter pour un banquier qui veut supprimer l’impôt sur la fortune et liquider les petites associations dans le commerce et les services mondialisés. Une manière comme une autre de filer un nouveau coup de boule au pays qui t’a fait. Un footballeur, des fois, c’est pas parce que ça s’arrête de courir que ça peut l’ouvrir…

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

2 thoughts to “La minute cynique de Pierre Duriot”

  1. je pense cet article bien intéressant mais il serait tant de dénoncer également les donneurs d ordre des malheurs qui arrivent et qui explosent aux yeux du public maintenant – ce travail de destruction de notre société effectué depuis des siècles par les « hussards noirs » de la république, qui ne sont que l arrière cour de cette l oligarchie ne sont pas suffisamment dénoncés – il est temps de désigner les véritables ennemis de la France et dont ces « footeux » et autres délinquants implantés en France par nos divers hommes politiques vendus à cette « secte » ne sont que des « lampistes » – non les vrais ennemis se cachent derrière des lois et personne n ose en parler tant leur puissance est importante, ils se cachent derrière Big brother, Big Pharma, l industrie militaro industrielle, médiatique et autres . Il s agit effectivement d une guerre religieuse, mais pas celle que vous croyez

  2. Cette situation qui pénalise notre France est confortée par l’incapacité de nos dirigeants depuis des dizaines d’années, d’une part de regarder les problèmes d’intégration avec intelligence, réalisme et pragmatisme et d’autre part de s’engager dans des réformes profondes pour légiférer sérieusement sur tous les manquements ou les débordements liés à la culture de la nation, au patriotisme bref à tout ce qui représente les valeur de notre pays. On ferme les yeux pour ne pas faire de vagues aidé par des associations dont c’est le fond de commerce pour exister, on ne regarde pas la réalité et l’on perd notre âme on laissant faire surtout pour ne pas froisser les susceptibilités des racines d’une immigration qui plus elle est cajolée plus elle dénigre et répugne ses protecteurs. Le cas du footballeur devenu riche parce qu’il savait taper dans un ballon n’est pas isolé mais vous avez raison, voila un sportif qui par son geste insensé a fait perdre le trophée tant espéré et a réussi malgré ce mauvais geste à rester l’idole de tout un peuple. On ne sait plus sur quelle planète nous sommes mais patience, dans peu de temps on se réveillera avec la « gueule de bois » car j’ai le sentiment que les choses ne pourront pas ainsi rester stabilisées et les « sans dents » subiront le joug de la chienlit pendant que nos sportifs, artistes et autres qui se seront fait une mine d’or dans le sérail de la république, couleront des jours heureux en Suisse, en Belgique au ailleurs d’où il pourront largement donner des leçons de morale puisqu’ils ont pignon sur rue et que leur fortune leur permet avec la légion d’honneur sur la poitrine, d’être reçus avec les honneurs dans les beaux palais de la république.

Les commentaires sont clos.