La note secrète du Quai d’Orsay sur la crise migratoire

Par Laurent Léger

Publié le

L’Express

 

 

Une note secrète qui ne l’est plus… //RO

 

 

© Pierre Duriot

 

Signé par la ministre Nathalie Loiseau, ce document révélé par L’Express aborde sans langue de bois ce sujet explosif.

Alors que 150 migrants restent bloqués dans un port italien, Rome refusant de les laisser débarquer, une note signée de la ministre chargée des Affaires européennes auprès de Jean-Yves Le Drian, Nathalie Loiseau, datée du 3 août 2018 estampillée « confidentiel », et que L’Express s’est procurée, est particulièrement éclairante sur les coulisses des enjeux sur les questions des migrations.  

La ministre estime tout d’abord que Paris doit « prendre la mesure de la faiblesse » de son discours et « continuer à apporter des idées nouvelles conformes à [ses] valeurs comme à [ses] intérêts ». L’objectif est affiché sans fard : il s’agit de « maîtriser le narratif sur la question migratoire plutôt que de le subir ». La communication avant tout. 

Elle souligne que « les leaders populistes » européens (en Italie ou en Hongrie notamment) n’ont pas l’intention d’abandonner de sitôt « le « filon » migratoire » et vont, selon le document que nous révélons, « continuer à vouloir imposer leur propre lecture (l’Italie abandonnée, l’Europe inefficace, la souveraineté et l’identité des pays européens menacées) et leurs propres pratiques: refoulement collectif, fermeture des ports, sans compter le risque de dénonciation par l’Italie de l’accord de Chambéry ». Il s’agit d’un texte régissant la coopération policière et douanière entre Paris et Rome.  

Lire la suite sur https://www.lexpress.fr

 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

One thought to “La note secrète du Quai d’Orsay sur la crise migratoire”

  1. J’ai sans doute l’esprit mal placé mais il semble que ce gouvernement considère tous les problèmes uniquement sous l’angle de la communication, c’est à dire la déformation de l’information. On tord le narratif sans toucher à la réalité. Dans 20 ans, l’Afrique s’étendra du cap à la mer du Nord. C’est sans doute ça le projet, et l’objectif de la communication, c’est que tout le monde se taise.

Les commentaires sont clos.