La nouvelle présidente de la Commission va créer des Gilets jaunes européens

Par Bill Wirtz – Le 17 juillet 2019 – Contrepoints

Et… vous vous attendiez à quoi ? //RO

© Pierre Duriot

Ursula von der Leyen, nouvelle présidente de la Commission européenne, élue hier à 9 voix près, annonce un programme antilibéral sous forme d’attaques en règle contre les consommateurs et les classes moyennes.

Quand Ursula von der Leyen s’adressait à la grande convention de l’UMP en 2011, elle nous donnait déjà un avant-goût de son discours d’investiture qu’elle a prononcé hier au parlement européen à Strasbourg. Des phrases vides, embellies ici et là d’anecdotes émotionnelles. La nouvelle présidente de la Commission adore évoquer son papa, rappeler qu’elle est née à Bruxelles, et que le français lui a été enseigné dans l’esprit de réunir les peuples d’Europe. Envoyée par Dieu donc. Pour Emmanuel Macron, le fait que madame von der Leyen sache argumenter dans la langue de Molière est un avantage, tout comme le fait qu’elle n’ait jamais critiqué le choix de maintenir Strasbourg comme deuxième siège du parlement européen. Aujourd’hui, l’Élysée insistera probablement beaucoup plus sur le fait que c’est la première femme présidente de la Commission. Très esthétique.

Lire la suite

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.