La profonde désillusion des policiers

Par Olivier Damien

Le 18 octobre 2018

Boulevard Voltaire

 

 

« Ils sont pourtant le dernier rempart encore en place, face au tsunami qui se prépare. Et ça, nos gouvernants frileux, inconstants et lâches seraient inspirés d’en prendre rapidement conscience. » //OD

 

 

© Pierre Duriot

 

Ils sont de plus en plus nombreux à vouloir quitter la police. Seul ne les retient que le fait de vivre dans un pays où végètent 7 millions de chômeurs et où près de 8,5 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Alors, face à ce dilemme, ils tentent de tenir bon, coincés entre la nécessité de pouvoir vivre dans des conditions à peu près décentes et la difficulté d’un métier qui peut, du jour au lendemain, les conduire à l’hôpital, devant un juge, voire encore pire…

Pour beaucoup, cependant, ce métier, ils l’aimaient. Ils l’avaient choisi, sinon par vocation, au moins avec l’envie d’être utiles à leur pays et à leurs concitoyens. Parfois, sous la désapprobation de leur famille et de leurs amis, ils s’étaient engagés dans une carrière, persuadés que, bras armé de la Justice de leur pays, ils seraient soutenus par une hiérarchie compétente et courageuse. Protégés par une Justice impartiale et ferme. Encouragés par des politiques intègres, désintéressés et responsables. Mais ce fut une longue descente aux enfers. L’installation d’une profonde désillusion n’ayant d’égale que leurs espérances passées. Désormais, chaque prise de service est devenue une corvée, un quasi-traumatisme.

Lire la suite sur http://www.bvoltaire.fr

 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

2 thoughts to “La profonde désillusion des policiers”

  1. je ne suis pas tout a fait de votre avis.J ai des policiers et des CRS dans ma famille et ils ne sont vraiment pas sympa avec nous les français blancs ( dit de souche ) . On dirait qu’ils prennent un malin plaisir de se venger sur nous , les blancs , pour la moindre peccadille, sachant que nous, nous ne pouvons pas nous défendre , il y a meme des sanctions exemplaires : exemple cette femme qui a tué son mari parce qu’il la battait et qu’il violait ses filles, et les  » autres  » qui tuent et coupent et brulent leurs victimes et ne veulent pas parler et dire où sont les corps… et des exemples comme ça , il y en a ….
    on veut bien les soutenir mais il faut qu’ils fassent la même chose, qu’on se tienne la main pour lutter ensemble et se défendre

  2. n avez vous pas compris qui se trouvait à la DGSI et qui maintenant a ete promu au ministère de l intérieur
    les policiers devraient le comprendre pourtant : la france est dirigé par un etat étranger raciste

Les commentaires sont clos.