Armées, Défense

Le billet d’humeur du Colonel – Dernières rumeurs à propos Livre Blanc

4

par 

Qu’est-ce que j’apprends !

La version 3 du Livre Blanc ne sera pas montré aux membres de la commission, qui la découvriront en même temps que les Français.

François Hollande validera lui-même dans le secret de son cabinet la version définitive.

Alors là, les bras m’en tombent, les mots me manquent. Surtout lorsqu’on connait le sens des priorités du chef de l’Etat et son indécision légendaire.

Les révélations du député UMP, Christophe Guillotteau, de la commission Défense, nous laissent penser que la solution choisie sera un compromis entre l’option Y et Z en tendant fortement vers le Z qui, elle, est la pire des options.et la pire solution.

Monsieur Guillotteau dit  » nous sommes sur des prévisions apocalyptiques. Jusqu’à 50 000 personnels en moins, une diminution du contrat opérationnel allant jusqu’à 50%, plus aucun char lourd, 250 chars moyens, 1100 VBMR, aucun porte-avions, 4 SNLE, 4 SNA, 2 ravitailleurs, 140 avions de combat, 11 MRTT. C’est une des variantes du scénario Y qui nous a été présenté. On aurait plus que deux implantations en Afrique, on abandonne le Golfe … «

Je vous livre ici les réflexions de la rédaction de « Secret Défiance » du 27 mars 2013 qui rejoignent mes propres réflexions.

  • Plus aucun char lourd signifie la dissolution complète des régiments de chars restants.
  • 1100 VBMR au lieu de 2300 initialement prévus. On n’en a pas un, donc à quel horizon ?
  • Aucun porte-avions : le Charles de Gaulle, vendu ou mis en cocon ? Vu la faillite du pays, il devrait être logiquement vendu. Cela implique non seulement plus aucune flotte aéronavale, mais également le renoncement à défendre notre ZEE qui est la deuxième au monde.
  • 140 avions de combat, 11 MRTT que l’on n’a pas encore …

Cela laisse entendre le maintien de l’implication française au sein du commandement intégré de l’OTAN car avec une armée aussi faible, il faudra bien s’en remettre aux alliés et a leurs exigences.

Une version définitive du Livre Blanc dont la validation sera le fait d’une seule personne, fut-il président de la République, imposée à une Nation contre sa volonté …… cela à un nom ! Dictature ! 

Nous sommes au bord de la dictature. 

Un rappel de la déclarations des Droits de l’Homme du 24 juin 1793 s’impose :

Article 35. – Quand le gouvernement viole les Droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Ceci n’est qu’une simple lecture de ce que fut NOTRE Histoire de France.

Le Colonel vous salue bien.

Remerciements à « Secret Défiance » pour ce dernier article à lire en totalité en cliquant ici

————————————————-

En dernière minute, j’apprends ce qui suit (extrait) de Jean-Dominique Merchet dans Marianne.

Un conseil de défense s’est réuni mercredi matin à l’Elysée (1) au cours duquel un premier arbitrage extrêmement important a été rendu. Le « scénario Y », celui avancé par le ministère de la défense, a été validé.

En revanche, l’autre hypothèse, dite scénario Z, défendue par Bercy n’a pas été approuvéecomme nous l’évoquions précédemment sur ce blog. Globalement, la défense va donc sauver les meubles, même s’il faut rester prudent. Des coups de théâtres sont possibles, jusqu’à la décision finale sur le Livre balnc qui doit intervenir le 10 avril. Le président de la République pourrait néanmoins évoqué ce sujet lors de son intervention télévisée, demain soir. 

Source photo : Ministère de la Défense

About the author / 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

By Pierre Duriot

Utilisateurs en ligne

Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

@LeColonelActus


Archives

Catégories

error: Content is protected !!