Le buzz Soubelet et ses suites

 

Le 01 février 2014 par jmestries
Le 01 février 2014 par jmestries

 

L’audition du général Philippe Mazy à la mission parlementaire de lutte contre l’insécurité est le discours de présentation de la gendarmerie le plus performant que je n’ai jamais entendu. ( vidéo de l’audition ).

Il prépare adroitement l’entrée en scène du directeur lui-même qui sera bientôt devant les députés.
.
Pas plus, pas moins.
Pour tout dire, ça fait un moment que j’entends pas mal de « conneries » sur l’institution gendarmerie, «  gendarmerie force humaine » tu parles, pas toujours, vas-y voir  l’humanité dans le regard hargneux d’un adjudant limité, d’un officier borné, d’un colonel qui trouve injuste de ne pas être estimé à son véritable niveau.
Et pourtant, plus de trente ans dans l’armée, c’est dire si j’en ai entendu des conneries, pour paraphraser Audiard (1)
Cela fait des années que je pleure de rire devant des campagnes de pub qui ont du coûter des fortunes aux contribuables pour recruter des gens auxquels on promet mille métiers, « engagez-vous, vous verrez du pays », trois ans à Allanche (15), t’es vacciné pour les voyages,   que je m’énerve devant des présentations idylliques d’un paradis retrouvé ; baratin, baratin baratin.
Encore, je passe sur l’information contrôlée de L’Essor, ou la publication « Gend Info » que les gendarmes surnomment «  Gend Intox ».
Personne n’y croit. Le métier est déformé, les performances exagérées, les contraintes minimisées et surtout jamais vous n’entendrez dire qu’être gendarme c’est avant tout faire un métier de passion au point d’accepter des contraintes que plus personne ne tolère.
La dernière offensive est sur twitter. Les relais sont massifs, mais l’impact restera limité.
.
Est-ce par accident, est-ce un hasard, mais la gendarmerie a trouvé son ambassadeur et le support idéal. Je consacrerai le prochain article aux propos du général Mazy. Il est riche en informations en plus.
.
La tribune idéale a été trouvée.
Le public est bien ciblé et surtout il est là.
La communication interne est assurée sans aucun frais, sans expert coûteux, sans cabinets ruineux. Plus que par  tout autre moyen, les messages ont été envoyés, le principal étant «  Ne vous faites pas de bile, nous sommes là pour assurer »
La communication vers les gouvernants est directe et jamais aucun fonctionnaire ne s’est adressé aussi franchement et publiquement aux responsables.
Le message vers le public a été relayé, repris, amplifié. Plus même, il devient une référence pour interroger les intervenants. Personne ne le met en doute, la marque de confiance, le sceau gendarmerie est précieux. Il est pris comme tel. Il n’y a qu’un inconscient qui oserait le dédire, et pourtant !!!
.
Les derniers articles que j’ai publiés sur le général Soubelet et sa présentation à la même commission ont fait un véritable carton. Ils ont été tellement repris qu’il n’est pas possible d’évaluer le véritable volume du lectorat, plusieurs centaines de milliers  de lecteurs assurément. Il n’est pas raisonnable d’essayer d’en connaître le véritable impact.
.
Mais à l’assemblée nationale, forcément, le webmaster a pris la mesure du phénomène. Le président de la commission y fait d’ailleurs allusion.
Oui, il faut bien parler de phénomène. J’ai reçu une énorme quantité de témoignages de soutien pour les gendarmes et constaté un véritable engouement pour le Général Soubelet. Beaucoup ont également laissé des commentaires sur La Grogne et sur Armée-Média. Énormément de civils se sont sentis blessés par les appréciations du ministre Valls qui n’a trouvé d’autres mots que mépris et hauteur devant un homme de devoir.
Je l’avais pourtant prédit, Un ministre, tout ministre qui soit, ne peut pas négliger une force aussi populaire que la gendarmerie, ni jouer avec elle d’ailleurs.
.
Il fallait taire ce mouvement de fond, c’est Soubelet qui l’a demandé, mais en fait avons-nous le droit de taire aux gendarmes toutes ces marques de sympathie ? Je franchis l’interdit et puisque je pense que les lecteurs sont des gens intelligents qui savent faire la part du bien et du mal, je pense important de les informer ici que la population soutien leur travail.
.
(1) Un idiot à Paris

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.