Le Débat : « Faut-il maintenir le service civique ou bien réinstaurer le service militaire ? »

OR JEUNES 8 avril 2013 DébatOpinions
Le Débat : « Faut-il maintenir le service civique ou bien réinstaurer le service militaire ? »

Quentin Paillé, 20 ans, Cognac

Contre le service militaire

Je suis totalement contre le retour du service militaire. Grâce au président Chirac, et 62 ans après la théorisation du général de Gaulle, l’armée française est enfin devenue une armée de métier. Voilà à quoi l’on reconnaît une armée puissante, capable d’intervenir partout, à tout moment. À son professionnalisme.

La conscription est bien en temps de guerre, mais en temps de paix cela est totalement inutile. Quelques temps avant la suppression du service militaire, plusieurs centaines de jeunes, si ce n’est plus, se faisaient réformer ou alors devenaient « objecteurs de conscience », terme un peu pompeux qui désigne tous ceux qui sont allés se planquer dans les administrations ou, pour les plus courageux, qui sont allés faire de l’humanitaire. L’argument qui veut que la conscription rassemble les diverses couches de la population française n’est plus d’actualité. Il était vrai il y a encore 20 ans, quand les moyens de communication n’étaient pas aussi développés qu’aujourd’hui.

Et puis le service militaire, c’est plusieurs milliards de frais de fonctionnement. Un gouffre qui, heureusement pour la France, a su être comblé une décennie avant la grande crise économique. Imaginez si ce service avait été maintenu en ces temps de difficultés financières. Les Français n’ont pas besoin d’être conscrits pour être fiers de leur armée et de leurs soldats. La France a une grande tradition militaire, de grandeur militaire, l’armée de réserve existe et chacun peut s’engager librement sans être obligé de passer par la conscription.

 

@LibDexpression

Pour le service civique

Une société forte a besoin pour son développement, sa stabilité et son dynamisme de citoyens engagés au service de leur pays. Un pays dont les citoyens n’éprouvent plus le besoin de s’engager est un pays sur le déclin. Plus qu’une expérience enrichissante, le service civique a pour ambition de répondre à cette volonté d’engagement citoyen.

Adressé aux jeunes de 16 à 25 ans, il permet chaque année à des milliers d’entre eux de s’engager dans des missions très diverses tout en percevant des indemnités. Nous avons cette chance d’avoir en France de nombreux jeunes volontaires qui ne limitent pas leur univers à leur unique personne, qui ont envie de sortir d’eux-même, de consacrer du temps et des efforts au service d’une cause qui leur paraît en valoir la peine.

Le service civique leur offre cette opportunité unique de pouvoir consacrer une année pleine et entière de leur vie dans une mission au service de la collectivité et de l’intérêt général. Ce choix d’engagement est aussi un accompagnement dans l’orientation de carrière. Il permet chaque année à des jeunes déclassés ou exclus de la société de lutter contre les décrochages scolaires et de se réintégrer de manière efficace.

Plus d’infos ici : www.service-civique.gouv.fr

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.