Le dernier président

Par Stratediplo, le 11 mai 2017

Le Colonel


« En acceptant l’administration par décrets au lieu du gouvernement par referenda, le peuple souverain a signifié son abdication. » Je ne suis pas loin de penser la même chose. //RO


© Logo by Pierre Duriot


 

L’électorat français vient d’élire le dernier président de la République n° 5.
 
Le beau monde de la communication jubile en déclarant que l’investiture suprême d’un technocrate qui n’avait jamais sollicité de mandat élu de sa courte carrière est une victoire éclatante de la mercatique. On objectera que celle-ci s’attache plutôt à mettre sur le marché des produits existants qu’à construire des mythes à base de vent. A l’époque où les écoles de commerce françaises proposaient leurs premiers cours de marketing social et politique, le ponte de la publicité politique Séguéla prétendait faire croire à sa mère qu’il était pianiste dans un bordel. Le succès magistral qui le rendit aussi célèbre que son simple mais génial slogan de la « force tranquille » s’appuyait cependant sur la stature d’une personnalité vétérane de la politique française sous trois républiques, ancien ministre de premier rang sous la n° 4, l’homme qui avait mis en ballotage électoral l’ancien officer félon auteur de quatre coups d’état. Cette fois-ci il a fallu utiliser des procédés déloyaux et même illégaux jusqu’après l’entrée en vigueur du couvre-feu électoral, utiliser à outrance la propagande mensongère jouant sur la propension à l’amnésie des foules afin de faire passer un ancien ministre empartidé pour un puceau de la politique et forcer la réclame pour repeindre à la grosse louche un oligarque politico-financier membre de tous les directorats apatrides en électron libre antisystémique. Faute de produit on ne peut pas parler de publicité commerciale, et vu l’ampleur vraisemblable de la fraude en l’absence d’observateurs étrangers de la transparence du scrutin il est abusif de parler de succès commercial d’un achat imposé sans alternative autorisée.
 
Le monde patriote, lui, jubile moins en se rappelant que l’ordre « en avant, marche ! » ne peut produire que le désordre s’il n’est pas précédé de l’ordre préparatoire « garde-à-vous !« . Celui-ci, même non incorporé au slogan, a été d’ailleurs largement dicté par tous les meneurs d’opinion et toutes les autorités intellectuelles et même politiques, en infraction à la neutralité supra-partisane théoriquement imposée à l’Etat et à ses serviteurs soldés sur les impôts des citoyens de toutes les orientations.
 
Le monde opaque de la finance, pour sa part, déjà choyé deux mandats plus tôt par le premier président de la République issu de l’immigration (et élu sous un faux nom) qui avait clamé haut et fort vouloir gouverner pour les agences de notation (du « risque pays » attaché à la dette souveraine), puis plus récemment par son continuateur en dérégulation, n’aurait pu rêver mieux qu’un poulain issu de son propre sérail (bancaire) aussi confirmé que pantouflé, et intronisé dauphin de l’exécuteur en fin de mandat de liquidation pourtant adoubé par un parti abusivement associé à un passé marxiste.


Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

7 thoughts to “Le dernier président”

  1. le plus inquiétant c’est la sidération qui a gagné nos contemporains à tous les étages de la société pour l’ectoplasme Macron .
    La piètre performance de MLP au débat relève de la trahison.
    Il faut vite créer un nouveau parti pour prendre la relève du fn et choisir la nature du combat pour briser cette emprise sur nos concitoyens tant que c’est possible.

  2. CRIF; LICRA : Ou la dictature de la pensée unique est En MARCHE.

    Macron aux Ordres

    http://fr.timesofisrael.com/christian-gerin-auteur-de-tweets-anti-israel-prive-dinvestiture-en-marche/

    Christian Gerin, auteur de tweets anti-Israël, privé d’investiture En Marche!
    Le producteur est favorable au mouvement de boycott de produits israéliens BDS et très hostile à Israël ou au Crif

    Le parti d’Emmanuel Macron a suspendu vendredi l’investiture accordée au producteur de télévision Christian Gerin aux législatives dans la cinquième circonscription de Charente-Maritime, après avoir découvert qu’il était l’auteur de tweets anti-sionistes, a-t-on appris auprès d’En Marche!.
    « La commission d’éthique d’En Marche! a été saisie par des adhérents du parti à propos de ces tweets, dont nous ignorions évidemment l’existence, ce qui suspend automatiquement et immédiatement son investiture », a déclaré à l’AFP l’entourage du président élu.
    Christian Gerin, 62 ans, producteur d’émissions aussi célèbres que « Faites entrer l’accusé » et « Le Magazine de la santé », figurait jeudi dans la liste communiquée à la presse des 428 candidats investis sous les couleurs de La République en Marche!.
    « Je suis investi dans la 5eme de Charente Maritime pour REM. Je suis fier et heureux. ET EN MÊME TEMPS je suis fier et heureux », avait-il tweeté jeudi

    A la suite de plusieurs signalements d’internautes, la Licra (Ligue contre le racisme et l’antisémitisme) s’est émue vendredi dans un communiqué de messages tweetés ou retweetés par ce journaliste-producteur favorables au mouvement de boycott de produits israéliens BDS et très hostiles à Israël ou au Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France).
    « A quand la séparation du Crif et de l’État ? », avait notamment tweeté Christian Gerin, après avoir accusé Manuel Valls d’être « viscéralement sioniste, raciste et islamophobe » ou encore écrit, toujours sur le réseau social Twitter : « une seule solution : BDS ! » (Boycott, Désinvestissement, Sanctions – ndlr).
    Estimant que le producteur était « l’auteur de tweets dont la connotation antisémite est explicite », la Licra a demandé à Emmanuel Macron de lui retirer l’investiture, en précisant que sa commission juridique examinerait « l’éventualité de signaler ces publications au parquet ».

    Tweets du président du CRIF : « j’ai alerté@delevoye sur les candidats ayant recu l’investiture #En Marche alors qu’ils soutiennent le #boycoot d’#israel .

  3. Que légionnaires et soldats réguliers se préparent,
    que les officiers se parlent entre eux,
    que les généraux restent candides.

    J’ai une pensée émue et cinique quand au réçit de Voltaire où sans cesse est rappelé la synthèse d’une réalité logiquement vrai: tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

    Moi je dis que Voltaire était visionnaire.

  4. Quel renouveau en marche, la techno structure du ps,les caciques du ps,les politiciens au rancard de tous bords; les enfants des caciques du ps,les copains de l’ena ,et bien sur pas de candidat en marche en face d’un certain nombre de personnalités du ps qui après élections constitueront un groupe qui votera comme en marche EMMAUS fait du recyclage ,chez en marche cela se nomme macronisation,il faut se préparer a un quinquennat pire que celui d’Hollande

  5. Avant 5 ans, nous serons emportés par des malheurs mondiaux.
    Et ceux qui le pourront, habiteront des villages perchés dominés par un château fort et entouré de douves infranchissables.
    Et les visions des 3 bergers de Fatima ne seront plus des prédictions, elles seront réalités. Tout ça pour le pognon, le pouvoir et les honneurs.
    Avant 5 ans, mais il ne le sait pas.

  6. Parfaitement dit « mon Colonel » ! Il n’y a rien à ajouter.
    je me met au « garde à vous » devant vos propos concernant ce jeune bizu de Président tout juste sorti de « ses classes » politiciennes et non « MILITAIRE » !!!

  7. Le petit Macron aux manettes veut gouverner par décrets ?
    Ce n’est pas nouveau !
    On a adorés et plébiscités les Napoléons et même le Grand Charles puis on les a jetés aux orties !
    Ainsi va la France qui ne change pas.

Les commentaires sont clos.