Le doigt d’humeur du Colonel : scène de vie ou journée de merde…..

 

Par Régis Ollivier le 08 février 2014 à 05h30
Par Régis Ollivier le 08 février 2014 à 05h30

 

Il est des jours où l’on ferait bien de rester au lit……. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’hier j’ai connu une journée de merde! Je suis tentée de dire : une journée de merde dans une vie de merde. C’est vous dire au creux de quelle vague je me trouve. Des vagues géantes en plus. Vous avez vu ce bordel. Les éléments se déchainent et, sans vouloir radoter, je vous l’assure, c’est depuis 2012, depuis l’élection de François Hollande que la France pleure….. des trombes d’eau. Je ne peux même plus mettre les pieds dans mon espace vert tellement c’est détrempé! Putain, encore 3 ans d’intempéries. 
Unknown
Alors quoi me direz-vous? La journée d’hier a commencé de bonne heure en fait. 3h00 du matin debout tellement les élément se déchainaient. Impossible de dormir. Même la colonelle était dans tous ses états. Les obsédés sexuels que vous êtes diront que je n’avais qu’à ……. certes! Sauf que là, c’était Waterloo morne plaine. Je suis descendu prendre un café et je me suis risqué à mettre le nez dehors afin de mesurer l’ampleur des dégâts sur ma toiture. Un vent à décorner les boeufs. Rejoint en cela par la colonelle qui voulait compter les éventuelles tuiles tombées du toit. Enfin je vous rassure, plus de peur que de mal.
 
Un peu plus tard dans la matinée, il me prend l’idée de changer ce putain de robinet que pas un membre de la famille n’a fait l’effort de changer à ma place malgré mes appels réitérés depuis plusieurs mois. Le pire, c’est que mon futur gendre est, en autres, plombier puisque son père est à la tête d’une entreprise de plomberie sanitaire. Bref! Toutes mes sollicitations sont restées lettre morte. Alors j’ai pris mes petites mains, mes petits doigts, j’ai mis en branle mon petit cerveau et je me suis lancé. 
 
Je vous dis pas le bordel. Plus d’une heure pour démonter le robinet récalcitrant. Pas les bons outils, enfin la totale. Trois heures pleines pour parvenir à remplacer un robinet à deux têtes, qui fonctionnait -mais c’est à cause des petits enfants qui ne parviennent pas à ouvrir ou à fermer le dit robinet-, par un mitigeur… qui fonctionne désormais. Bon, un coup de marteau rageur a fait que j’ai pété un morceau d’émail. Mais il fallait s’en douter. Je ne suis pas un calme. 
 
Il n’empêche! On ne peut compter sur personne. Mais moi, il faut tout le temps que je réponde présent quand il s’agit de garder les petits enfants quand ces messieurs-dames veulent sortir tranquilles le week end. Pas un pour relever l’autre. 
 
In fine, ça fonctionne et je peux dire fièrement, « c’est moi qui l’ai fait ». Mais je m’en souviendrai. Ensuite, faut plus me parler de plomberie et de tuyauterie parce que là, j’en ai plein le Q! Ereinté, brisé, laminé j’étais hier soir. 
 
Alors Sotchi, la Fourneyron fort peu représentative de la France et les intempéries…….. 
 
Ah si un point m’a interpellé dans cette actualité de merde également : François Hollande en visite en Tunisie qui promet 500 millions d’euros aux Tunisiens alors qu’on tire la langue dans tous les domaines. Si c’est pas du foutage de gueule ça! Savez-vous qu’il faudrait seulement 6 millions d’euros pour sécuriser le Finistère des crues à répétition. Savez-vous que nos militaires manquent cruellement de moyens? On nous ponctionne de partout pour, in fine, aller refiler 500 patates aux Tunisiens. Non, là je dis « halte au sketch » ! On se moque de nous. 
 
Il y avait aussi le coup de Trafalgar de la Belcassine sur le genre et l’autre dont le nom m’échappe ….. la Duflop je crois qui gueule parce que quelqu’un utilise le terme « Français de souche » . Ben faut dire quoi? Français du sol, de sang, de droit, d’origine…. Ouais c’est bien ça « Français d’origine ou d’origine française ». 
 
Bon là j’arrête sinon je vais encore faire monter ma tension.
 
Le Colonel vous salue bien et vous souhaite une journée….. excellente!
 
Régis Ollivier

 

8 réflexions au sujet de “Le doigt d’humeur du Colonel : scène de vie ou journée de merde…..”

  1. Bienvenue au club.

    Nous à chaque fois qu’une dépression se creuse un peu trop vers la bretagne, c’est vent du sud à tout faire péter qui dévale de la montagne faisant cliqueter les ardoises, voler les tôles et les branches sur les lignes électriques.

    même les français de souche vibrent, s’emportent,maugréent en voyant leur capitaine de pédalo déserter le poste.

    il faut garder le cap, des vagues scélérates arrivent….

  2. Merci Pierre. En effet, faut rester Zen. En fait, ça m’a fait grand bien, après coup, de quitter l’ordi et les mauvaises nouvelles. Et puis la satisfaction de l’avoir fait soi-même…. En plus, au gouvernement, ils n’ont pas l’air de stresser, eux! Bonne journée Pierre. Cordialement. //RO

  3. he oui que d’ingratitudes , enfants, état , même les robinets et les plombiers nous emmerdent , alors faut essayer de rester zen , le ciré une casquette les bottes en caoutchouc , un petit tour en foret , l’ordi en veille , car au retour c’est la même histoire qui continu.
    Bonne journée mon Colonel

  4. Vous avez raison. Et c’est justement ce que mon épouse suggère. Alors, oui, j’y songerai. Faut pas déconner quand même. 🙂 Belle journée à vous. //RO

  5. « il faut tout le temps que je réponde présent quand il s’agit de garder les petits enfants quand ces messieurs-dames veulent sortir tranquilles le week end. »
    Un peu de chantage à l’avenir, non?

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :