Le fantasme d’une rébellion militaire

Par Romain Cro le 06 octobre 2014

L’Amateur Politique

 

 

5952250644_un-militaire-francais

 

Je précise que cet article n’est que le point de vue d’un amateur qui estime avoir le droit d’exprimer sa propre vision de l’actualité, comme il la perçoit. ROMAIN

 

À la question, est-ce que l’armée pourrait se rebeller contre le pouvoir en place, au grand désespoir de certains, l’on se doit d’être lucide et de répondre par la négative. Ce « rêve » ne deviendra certainement jamais réalité.

L’armée française l’a prouvé au cours de son histoire, si elle est l’une des plus grandes armée du monde, elle est aussi l’une des plus soumises aux différents chefs des armées, que sont les présidents qui se succèdent depuis des décennies.

Elle a certes subi des purges, dont l’une des plus connues est certainement l’Affaire des Fiches au début du XXe siècle, lorsqu’une partie des officiers français, considérés comme dangereux pour la république, parce que catholiques, donc potentiellement extrémistes de droite et royalistes, furent simplement évincés par les élites républicaines franc-maçonnes.

Mais avec la fronde contre le Général de Gaulle, lors de la guerre d’Algérie, l’armée française n’a connue que très peu de remous, elle s »est toujours pliée au diktat des dirigeants français.

De nos jours, elle subit l’une des pires crises de son histoire, fermetures de casernes, baisse d’effectifs, baisse du budget, problèmes de soldes, problèmes de paquetage, matériel obsolète etc … Malgré tout, elle reste sous le joug de ses chefs, et continue de remplir les missions qu’on lui demande.

Pourtant, des soldats sont de plus en plus conscients qu’ils sont envoyés dans des régions en guerre, pour tenter d’apaiser des crises parfois provoquées par leurs propres chefs, ils comprennent que les choses ne tournent plus tellement rond, leurs familles subissent de plein fouet des décisions souvent illogiques de la part de cette république, qu’ils sont chargés de défendre au péril de leur vie.

Maintenant, penser que malgré ces dérives, les soldats en arriveront à faire le coup de force, c’est oublier qu’ils ont eux aussi des familles, que leurs actes en cas de rébellion, aurait un impact direct sur le bien être de leurs proches. C’est aussi oublier que si les soldats sont certes des guerriers courageux, ils ont tout de même besoin de leurs chefs, pour agir de manière coordonnée, chose qui reste quasiment impossible, car les hauts gradés tiennent trop aux retraites qui leur sont promises en fin de carrière, ils sont donc les derniers à vouloir couper la main qui les nourrit …

Enfin, penser à un coup d’état militaire, c’est effectivement une solution aux yeux de certains, il est vrai que nombreux sont ceux qui n’en peuvent plus et qui placent leurs derniers espoirs sur ces hommes et femmes, qui ont comme premier devoir, la défense du peuple, mais restons lucide, pour l’instant la majeure partie des français ne souhaitent pas qu’une telle chose arrive, ne serait ce que parce qu’ils misent avant tout sur un renouveau politique, mais aussi parce qu’ils ne pensent pas que cette solution soit la meilleure.

Pour ma part, certes je suis de ceux qui ont le souhait de voir arriver un véritable changement, et oui, je pense que nos élites ont besoin d’un véritable « coup de pied au cul », il m’arrive donc de songer au coup de force de l’armée. Mais je sais aussi que cela engendrerait un véritable bouleversement, et l’avènement d’une crise de très grande ampleur, chose peu souhaitable pour le bien être de la nation selon certains.

Lire la suite ici

lire aussi : Un coup d’Etat militaire contre Hollande : et après?

Illustration LCA. Photo : On comprend mieux pourquoi François Hollande a demandé que les militaires … croah.fr

2 réflexions au sujet de “Le fantasme d’une rébellion militaire”

  1. Chère Isabelle,

    Je remarque régulièrement vos commentaires à la suite de mes écris publiés ici même.

    Dans un premier temps, je vous remercie, cela prouve que vous accordez de l’importance à ce que j’écris, ce malgré des fautes d’orthographes qui, fut un temps, ont semblé vous poser problème.

    Pour ce qui est de ce papier, sachez que j’explique pourquoi l’ARMÉE, elle seule, ne peut pas, pour le moment, « prendre les armes », maintenant, en dehors de l’armée, évidemment que nombres de nos compatriotes sont prêt, du moins se disent prêt, à faire le coup de feu.

    Ce que je dis, ce n’est pas qu’il faille attendre l’armée pour se bouger, mais au contraire, si cela doit arriver, bouger en premier en espérant, le cas échéant, que l’armée suive.

    Malgré tout, je souhaite tout de même que la situation puisse se régler par la politique, le coup de force, qui semble exciter tant de monde, ne ferait pas forcément que du bien, il faut bien prendre conscience des répercutions que cela engendrerait, les conséquences d’une telle révolte sont nombreuses et variées, avec un résultat final potentiellement nul.

    Enfin, chère madame, moi qui ne m’exprime que très rarement, directement sur le blog du colonel, je vous invite à prendre contact avec moi, depuis mon propre blog, si vous souhaitez avoir un échange plus constructif.

    Pour finir, je tiens à remercier Régis, de publier régulièrement mes articles sur son blog.

    Mon Colonel, je vous salue …

  2. « je sais aussi que cela engendrerait un véritable bouleversement, et l’avènement d’une crise de très grande ampleur ».
    Voilà un commentaire de sans couilles, rien d’autre!
    C’est justement ce que je souhaite, un « véritable bouleversement », zt vite!
    Et je ne m’abrite pas derrière l’armée à laquelle je donnerais volontier un coup de main.

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :