Le long suicide de la civilisation européenne prendra-t-il fin un jour ?

Par Romain Cro, le 28 mars 2016

L’Amateur Politique

 

 

En 1870, la France et l’Allemagne s’affrontent dans une guerre dont les causes semblent être, de nos jours, oubliées. La réalité de cette guerre vient de l’inquiétude française du jeu géopolitique allemand, empire qui à l’époque lorgnait sur le royaume d’Espagne, pouvant potentiellement créer une coalition encerclant la France, et ainsi la plaçant en position de faiblesse.

Cette guerre vit la chute du second empire, et la création définitive de la république française. C’est aussi elle qui fera naître la haine entre les différentes populations européennes, et qui engendrera indirectement, les deux conflits mondiaux qui mettront à terre ce que l’on nomme aujourd’hui, la vieille Europe.

En 1914, c’est la première guerre mondiale, elle éclate lorsque l’empire Austro-Hongrois tente de venger la mort de l’héritier au trône, François Ferdinand, assassiné par un nationaliste serbe. L’empire décide de déclarer la guerre à la Serbie, ce qui enclenche le jeu des alliances, et mènera à la guerre la plus meurtrière que la civilisation européenne ait connue, avant la seconde guerre mondiale, on y dénombrera près de vingt millions de morts ou de disparus, civils et militaires.

Notons que si cette guerre prend naissance dans le jeu des alliances géopolitiques, elle fut aussi une véritable manne financière pour le monde de l’industrie militaire, elle donne naissances aux premières grandes entreprises de complexe militaro-industrielles. Les grandes banques de l’époque profitèrent elles aussi de ce drame européen.

En 1939, c’est une Allemagne revancharde, ayant à sa tête un dictateur mégalomane, qui entraînera la civilisation européenne dans l’affrontement le plus meurtrier de l’histoire mondiale. Près de quatre vingt millions de morts et disparus, civils et militaires, et une blessure béante qui peine, encore aujourd’hui, à se refermer dans l’esprit des européens.

Cette dernière participa à la consolidation du complexe militaro-industriels, et permis aux États Unis d’Amérique de devenir la plus grande puissance mondiale, principalement en profitant de la reconstruction européenne pour faire tourner son économie, et favorisa l’enrichissement des grandes banques américaines.

Rejetant régulièrement la faute de ces deux guerres dramatiques sur les populations européennes, une oligarchie ayant les rennes des différentes nations de l’Europe, a engendrée la culpabilisation des peuples, et la détestation de soit est devenu une norme pour une grande partie des citoyens européens.

 

Lire la suite sur https://amateurpolitique.wordpress.com

 

Le Colonel 2.0 est aussi sur Facebook

 

Illustration Le Colonel 2.0 :Malaise dans la civilisation européenne
informatiquesansfrontieres.org

 

 

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

One thought to “Le long suicide de la civilisation européenne prendra-t-il fin un jour ?”

  1. Ce n’est peut-être pas un suicide mais un effondrement. Rome s’est effondré en 500 ans environ.
    Ce sera peut-être pareil pour nous.
    Mais on ne s’en aperçois pas parce qu’on est obnubilé par le tsunami de gadget électronique. On croit qu’on est dans « le progrès » alors qu’on sombre dans un age sombre.
    Ceux qui sont conscient souffre. Les autres … subissent sans savoir, et vivent leur vie.

Les commentaires sont clos.