Le lycée français de Doha enseignera la charia

PAR RAHMA LAFI – Publié le 04 Fév, 2015

Mondafrique

Et bien voilà! Nous marchons une fois de plus sur le tête. La France en position de recherche de vitesse. Vous savez, la tête beaucoup plus basse que les fesses… //RO

Drapeaux-F-Q

Le 28 janvier 2014, la France et le Qatar ont signé un accord qui institue la séparation des sexes et entérine l’enseignement de la charia au sein du lycée Voltaire, un établissement créé par la mission LAÏQUE française. Délirant !

Le lycée français au Qatar n’est plus mixte et enseigne dorénavant la langue arabe et la religion musulmane. Tel est le contenu de l’accord bilatéral qui a été signé en présence de la ministre déléguée aux Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, le 24 janvier dernier. Un an après, la France étant submergée par une vague de désir « laïque », il est permis de s’interroger sur ce surprenant quitus de la France à un enseignement religieux des plus stricte….

Vous avez dit « compréhensifs »?

« Il y a trois questions qui sont importantes pour les Qataris et les Arabes qui fréquentent cette école, et ce sont l’enseignement de la charia islamique, de la langue arabe et de la séparation entre garçons et filles à partir d’un certain âge », a déclaré le procureur général du Qatar et président du conseil d’administration de l’école, Ali ben Fetis Al-Marri à l’AFP. Rappelons que ce monsieur ne manque pas une occasion à Paris de proclamer son attachement à l’Islam d’Averroès et son admiration pour la France des lumières. Et ce tartuffe d’ajouter: «Nos amis français se sont montrés compréhensifs, car l’essentiel pour nous est d’avoir des Qataris francophones attachés à leur langue et leur religion».

L’accord a donc formalisé l’enseignement obligatoire de la religion musulmane et la séparation des sexes débute à partir du secondaire. Précisons que cet établissement est placé sous la tutelle pédagogique du ministère français de l’Éducation nationale. Une administration que l’on imaginait assez peu disposée à enseigner la stricte observance de la charia…

Voltaire, réveille toi !

Ce compromis est intervenu pour mettre un terme « à certains problèmes » autour de cet établissement qui a été déjà au cœur de plusieurs polémiques. Le feuilleton Voltaire ne date pas d’aujourd’hui et les intérêts de la France ont été à nouveau piétinés.

Lire la suite sur http://mondafrique.com

RECTIFICATIF

Petites précisions à l’usage de ceux qui nous gouvernent et bradent la République en signant avec Doha des accords indécents

Par Jacques-Marie Bourget

Certains amis de Mondafrique.com, et d’autres qui le sont moins, trouvent étrange « qu’après une mise au point du Quai d’Orsay », mise au point vieille d’un an, nous revenions sur cet aval donné par la France à un établissement scolaire du Qatar, baptisé Voltaire où, néanmoins, on enseigne la charia.

La gravité du choix de la France, dont la classe politique se goberge régulièrement au PSG et à Doha, mérite des explications. Surtout à l’heure où François Hollande prend la parole pour prêcher la « laïcité », un mot valise qui dans sa bouche ne veut rien dire. Si nous comprenons bien, une « laïcité » capable de faire bon ménage avec l’enseignement de l’islam le plus rétrograde et réactionnaire de la planète, un islam dans sa version Wahhabite (femmes bafouées, charia, mains coupées, peine de mort etc…)

Voici d’abord le communiqué du ministère des Affaires étrangères qui, le 28 janvier 2014, entent démentir la presse qui affirme que Paris a donné sa bénédiction au lycée de la charia :

Lire la suite ici

1 réflexion au sujet de « Le lycée français de Doha enseignera la charia »

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :