Le mauvais combat d’Emmanuel Macron

Par 

Le 14 mai 2018

Boulevard Voltaire

 

 

Comme quoi les Présidents se succèdent dans la médiocrité pendant que la barbarie islamiste s’installe tranquillement dans nos rues, notre quotidien, notre vie. //FdB

 

 

© Pierre Duriot

 

 

Les incantations, jérémiades et autres appels au sang froid des Macron, Philippe et Collomb ont finalement les mêmes accents que ceux des Hollande, Valls et Cazeneuve. Une rengaine lassante qui ne passe plus.

Les incantations, jérémiades et autres appels au sang-froid des Macron, Philippe et Collomb ont finalement les mêmes accents que ceux des Hollande, Valls et Cazeneuve. Une rengaine lassante qui ne passe plus. Car nous savons qu’il y aura encore et encore de tels assassinats perpétrés sur notre terre par des barbares.

Parfois, comme hier sur France Info, on traite ces assassins de malades mentaux. Mais non, ce sont des soldats qui font partie d’une armée innombrable venue d’ailleurs. Nos propres soldats sont-ils des malades mentaux ? Bien évidemment que non. Ils respectent les ordres de leurs supérieurs pour la défense de notre pays, dans le respect de la loi. Ces barbares, eux, obéissent aussi à des ordres. Des ordres conformes à une loi, à une idéologie mortifère. Une loi que certains imams diffusent à longueur de prêches en toute impunité, in situ ou sur Internet. Alors, comment peut-on oser les traiter de malades mentaux ou les envoyer dans des cliniques psychiatriques ?

Samedi, sur un vol Istanbul-Zurich, un passager de 29 ans s’est brutalement levé de son siège en criant « Alluah Akbar ». Vous vous imaginez l’effroi des passagers qui se voyaient déjà exploser en plein vol au-dessus des Alpes… L’équipage et de courageux passagers l’ont immédiatement maîtrisé pour le confier, à l’atterrissage, à la police, laquelle l’a aussitôt dirigé vers un hôpital…

La suite sur http://www.bvoltaire.com

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

3 thoughts to “Le mauvais combat d’Emmanuel Macron”

  1. Pour nous rassurer le gouvernement et ses sbires nous rabâchent que « le risque ZERO » n’existe pas. C’est vrai qu’en laissant filer hors de sa prison un fiché S radicalisé non entouré de flics armés pour son transfert vers un hôpital, ce risque zéro n’a aucune chance de voir le jour !!!

  2. Bonjour,

    « Comme quoi les Présidents se succèdent dans la médiocrité pendant que la barbarie islamiste s’installe tranquillement dans nos rues, notre quotidien, notre vie. »

    Je pense que la médiocrité permet à une grosse secte de prospérer; prospérer dans le sens d’induire la politique française sans avoir été élu et donc sans risquer d’être responsable.

    Je suis toujours ébahi de constater que cette secte ne soit jamais pointée du doigt; elle se vente pourtant de faire de la politique mais personne ne lui oppose ses échecs et, ainsi, elle continue tranquillement son chemin en dehors de la loi.

    Il suffirai pourtant que des juges lancent des enquêtes avec écoutes, que des policiers s’infiltrent … j’ai hâte que cela arrive.

    Cordialement,
    Rob.

  3. … Fin de l’illusion d’un droit international – l’accord qui n’est pas même un traité à l’aune des droits des présidents Américains) «… vaut ce qu’il vaut, mais au moins a-t-il le mérite d’exister –
    Autrement dit on fait une connerie et on la confirme because elle existe ?
    Trump qu’on l’aime ou pas, avec bonne raison, sort de cette emmanche mal cousue qui donne droit aux Iraniens de se faire une bombe dans dix ans…
    C’est pire que « peace for our time » de ce couillon de Chamberlain. Mais au moins Daladier qui pensait être chahuté par la foule du Bourget qui l’acclame, était-il réaliste quand il s’exclame : « Ha ! Les cons … !!! »
    Reculer pour mieux sauter ? Même pas. Delicieux Macron devrait relire son livre d’Histoire de France.

Les commentaires sont clos.