Le Point et l’Obs racontent nos armées en peau de chagrin et l’Express nos officiers poutiniens…

Jeudi 24 mars 2022 – Par Claude Askolovitch

Notre armée, que le conflit ukrainien met face à ses manques, et sur sa couverture le Point pose la question, « Sait-on encore se défendre? » et, c’est la réponse,  Jean Guisnel, solide spécialiste de la chose militaire, fait une liste de ce qui nous manque, que nous avons négligé.

Nous n’avons plus qu’un porte-avion et utilisons encore des engins blindés qui sont des pièces de musée.

Nous n’avons pas acheté d’avion transport de troupe géant, car financièrement ce n’était pas possible, mais pour rapatrier Barkhane d’Afrique ou pour envoyer du matériel lourd en Roumanie, nous louons des Antonov à une compagnie ukrainienne basée au Luxembourg… Ce qui peut devenir compliqué.

Nous ne  disposons pas d’hélicoptères géants à deux rotors, pourtant indispensables aux corps expéditionnaires, mais ils sont chers à l’achat et à l’entretien, alors nous en empruntons parfois aux britanniques...

Nous ne possédons plus de missiles anti-radars, et si l’envie nous prenait d’attaquer un site protégé, il faudrait encore emprunter des moyens aux britanniques ou aux pays européens clients des Etats-Unis…

https://www.franceinter.fr/emissions/la-revue-de-presse/la-revue-de-presse-du-jeudi-24-mars-2022

1 réflexion au sujet de « Le Point et l’Obs racontent nos armées en peau de chagrin et l’Express nos officiers poutiniens… »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :