Le second souffle de la dictature sanitaire.

Face au krach sanitaire dont ils sont les responsables, ils n’ont rien trouvé d’autre que la dictature sanitaire. //RO

Les grandes offensives doivent un jour ou l’autre limiter leur progression et s’enraciner, creuser des tranchées, occuper et légiférer le territoire conquis, faute de quoi l’extension de la ligne de front risquerait de fragiliser l’ensemble. Stabiliser la situation permet aux agresseurs de compter les points, d’adapter leur stratégie, de trouver un second souffle, 

Pour l’offensive covidienne menée par la Macronie (et ses équivalents ailleurs), la tranchée est désormais matérialisée par le couvre-feu, la fermeture des lieux de sociabilisation non contrôlés, et l’exclusion du principe démocratique. Elle est symbolisée par l’attente perpétuelle de « l’ennemi qui viendra », comme disait Brel dans « Zangra », ici le Variant justifiant ainsi la soumission de chacun et de chacune face à l’Armageddon à venir.

2 réflexions au sujet de “Le second souffle de la dictature sanitaire.”

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :