Le seul vrai talent de Macron: le mépris de classe – Par Floréal

Par Floréal, le 02 Octobre 2017

Initiative Communiste

 

 

On trouve de tout sur Le Colonel, y compris « Initiative Communiste » et en plus, c’est tellement vrai. Ne passez pas votre chemin. //RO

 

 

© Logo by Pierre Duriot

 

 

Persiste et signe ! Ce président mal élu, tout dévoué aux riches et 100% méprisant pour la classe ouvrière, vient encore d’afficher son arrogance de caste.

C’est plus fort que lui : justifiant aujourd’hui (29 septembre 2017) devant les caméras son budget de guerre sociale, Macron a froidement asséné que son but était d’ « aligner la France » (car bien sûr, l’idée que notre pays puisse avoir sa personnalité propre exaspère ce financier anglomane…) sur la fiscalité européenne de manière à « retenir les talents en France ». Car il est clair, a ajouté notre Marie-Antoinette en costume, que « les talents les plus innovants » ne cessent de quitter cette triste France qui les décourage…

En clair, vous tous, ouvriers, employés, agriculteurs, artisans, enseignants, cheminots, ingénieurs, chercheurs scientifiques scandaleusement sous-payés, vous qui êtes sottement demeurés dans ce pays moisi, hexagonal, franchouillard et pour tout dire franco-français, vous n’êtes pas seulement « irréformables », « fainéants », « cyniques » ou « extrêmes » – telles étaient les aimables épithètes qu’avait jusqu’alors décernées aux Français l’ex-« trader » qui siège à l’Élysée : vous êtes, en outre, des sans-talent. Et le président « de tous les Français » d’ajouter que l’essentiel n’est pas de savoir si l’on est riche ou pauvre « d’une manière statique », mais si « le talent » est récompensé ou pas au cours d’une existence.

Passons sur le fait que la vision du monde du « jeune » président – décidément très, très vieux dans sa tête : il parle comme Guizot ! – n’est que compétition acharnée, concurrence « libre et non faussée », lutte  sans fin pour le fric et le pouvoir. Où donc est la solidarité, où est l’humanité dans cette conception bestialement égoïste du sens de la vie ? Et qui croit vraiment que les plus grands génies qu’ait produits l’humanité, les Beethoven, Rousseau, Kant, Galois, Marie Curie, Einstein, Niemeyer, etc., aient eu pour souci majeur d’amasser un magot « défiscalisé » (« et un coffre-fort plein de Rolex », eût ajouté Sarkozy !) pour preuve irréfragable de leur irremplaçable « talent » ?

Lire la suite sur https://www.initiative-communiste.fr

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

One thought to “Le seul vrai talent de Macron: le mépris de classe – Par Floréal”

  1.  » Je ne puis vraiment Rien ajouter d’autre  » Ce président mal élu, tout dévoué aux riches et 100% méprisant pour la classe ouvrière, vient encore d’afficher son arrogance de caste.:
    Cela le résume parfaitement à mon sens !

Les commentaires sont clos.